voir Plus
    mercredi, 05 mai 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Mise en place d’un nouveau bureau de syndicat au Port: le ministre des Transports dans le collimateur du syndicat

    Au cours de l’Assemblée générale extraordinaire de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG ce vendredi 13 juillet, le porte-parole Mamadou Mansaré a dénoncé le ministre des Transports, Aboubacar Sylla pour avoir démis le bureau syndical du PAC (Port Autonome de Conakry) et procédé son remplacement par un autre bureau syndical à la solde du Gouvernement.

    «Nous avons des camardes au nombre de quatre qui ont été arrêtés sur la ligne d’Enco 5 en haute banlieue de Conakry… Au même moment, nous apprenons que le ministre des Transports, Aboubacar Sylla aurait pris la lourde responsabilité, comme nous sommes dans un Etat pharaonique, de démettre le bureau syndical du PAC de Conakry et de mettre un autre syndicat qui est à leur solde. Le problème devient de plus en plus grave», a-t-il dénoncé dans un ton ferme.

     »Mafia orchestrée par l’ARPT »

    Poursuivant, Mamadou Mansaré a encore affirmé qu’une «mafia» est orchestrée dans la téléphonie par ARPT (Autorité de Régulation des Postes et Téléphonies). «C’est même une mafia, quand vous recevez un appel de l’étranger, c’est un numéro guinéen qui s’affiche. Ce sont des milliards qu’on détourne», a-t-il regretté

    Plus loin, Mamadou Mansaré a rappelé que depuis une semaine, il n’y a pas de négociations qui sont rompues. «Pendant ce temps, nous assistons à des intimidations parfois devant les élus locaux et les soi-disant religieux pour faire passer des messages qui sont contraires à la vérité. Ils pensent que les messages qu’ils véhiculent feront démobiliser le peuple de Guinée. Ils se trompent, le peuple de Guinée est très mur», a-t-il déclaré.

     

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE