Mission des présidents Soglo et Jonathan : les réserves du député Ousmane Gaoual  

0
592

Si le coordinateur de la cellule de communication du principal parti d’opposition Ousmane Gaoual Diallo se dit satisfait de la visite des anciens chefs d’Etat du Bénin et du Nigéria en l’occurrence Nicéphore Soglo et Good Luck Jonathan qui séjournent en Guinée depuis quelques jours, afin d’évaluer les préparatifs des élections législatives et les dispositions à prendre pour promouvoir des élections paisibles et crédibles en Guinée, il ne cache cependant pas son scepticisme quant à la réaction du président Alpha Condé face aux recommandations qui lui seront faites par cette mission.

Dans l’extrait de cet entretien accordé à Guinéenews, le député donne sa lecture de cette mission de bons offices qui s’achève ce vendredi.

«  D’abord je pense que cette visite rafraichit la mémoire  de nos concitoyens qui essayent de se battre pour  maintenir un président à vie à la tête de notre pays. En plus, cette visite, au-delà de sa mission principale,  montre aux guinéens qu’après la vie de chefs d’Etat, il y a une autre vie, qu’on peut être encore utile pour son pays, pour la communauté internationale, on peut assumer des responsabilités, on peut jouer des rôles par son exemplarité et rassurer les gens», a fait remarquer le député uninominal de Gaoual.

Les émissaires de National Democratic Institute (NDI) ont déjà  rencontré des acteurs des organisations de la société civile, des représentants des partis politiques et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Les discours tenus par les deux anciens chefs d’Etat rassurent Ousmane Gaoual, mais il  reste tout de même sceptique quant à l’acceptation de leurs conseils par le chef de l’Etat Alpha Condé.

« Nous avons entendu le président Nicéphore Soglo ainsi que Good Luck Jonathan réitéré qu’ils vont appeler Alpha Condé et lui demander de clarifier sa position par rapport à sa volonté de se maintenir au pouvoir. Ils ont rappelé aussi toute leur opposition à un tripatouillage constitutionnel de convenance. Ça c’est un message qui est très fort et qui vient rassurer l’opposition que la communauté internationale, la communauté africaine dans son immense majorité, est pour la stabilité de notre pays et cela passe par le respect de l’ordre constitutionnel (…) Vous savez que la dictature finie par irradier le cerveau et le dictateur croit qu’il est le détenteur de la vérité absolue, et quand on est dans cette situation, cela ne peut conduire qu’à l’impasse (…) Mais nous ne perdons pas espoir  que ce soient les rapports des forces avec la rue, que ce soient les conseils avisés de certains chefs d’Etat et la pression nécessaire des pays amis, que tout ça puisse amener Alpha Condé à choisir au bon moment la bonne décision pour faire en sorte que notre pays ne tourne dans une situation désastreuse», espère Ousmane Gaoual Diallo.