Mission haut niveau de la CEDEAO : Les péripéties diplomatiques de l’annulation

0
925

La mission « de haut niveau » de la CEDEAO qui était annoncée pour demain mardi 17 mars avant d’être « annulée » officiellement commence à livrer ses secrets. Des éléments concrets en notre possession viennent confirmer ainsi l’information publiée plutôt dans l’après-midi par Guineenews©.

Tout d’abord, ce COMMUNIQUE DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L’ETRANGER rendu public ce lundi 16 mars par le ministre guinéen des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger qui annonce officiellement l’annulation de ladite mission. Dans ce document, Mamadi Touré déclare avoir « été informé par le ministre nigérien des affaires étrangères, au nom de président en exercice de la CEDEAO, que la mission est reportée sine die ». Un report intervenu pendant que les autorités guinéennes avaient pris toutes les dispositions pour accueillir la délégation, affirme-t-il.

Par la même occasion, il a déclaré que le président de la commission de la CEDEAO, « Jean Claude Kassi BROU, est arrivé à Conakry, ce jour » en prélude à cette importante mission….

Aussi, ce que nous savons, preuve à l’appui, c’est que le président Ouattara de la Côte d’Ivoire était de la partie. En témoigne cette correspondance dont Guineenews© a obtenu copie, que l’ambassadeur de son pays a adressée aux autorités guinéennes.

En effet, dans ce document, il est indiqué que « la visite d’amitié et de travail à Conakry… » du président ivoirien « …est annulée ». Et que l’ambassade a « exprimé ses regrets… pour les désagréments que cette décision inattendue de dernière minute a pu causer aux autorités guinéennes »…

A noter que parmi les noms souvent cités au compte de cette mission désormais annulée, il y a ceux des présidents ivoirien et nigérian. Et dans une moindre mesure, celui du président du Ghana, en qualité de médiateur.