Mobilisation des ressources pour le financement durable de la sécurité sanitaire : le secteur privé s’engage à jouer sa partition

0
543

Les travaux du premier forum international pour le financement durable de la sécurité sanitaire en Guinée qui ont été lancés le 15 janvier, ont pris fin hier jeudi à Conakry.

Des experts de la santé, représentants du secteur privé et d’institutions internationales ainsi que des acteurs de la société civile, ont échangé, durant deux jours, sur des opportunités de mobilisation des ressources financières durables en faveur de la sécurité sanitaire en Guinée. Ceci, pour aider le pays à prévenir, détecter et répondre aux crises liées à la santé et au renforcement de la sécurité sanitaire.

A l’issue de ces travaux, le secteur privé s’est engagé à financer 4 projets phares qui y ont été présentés. Il s’agit de la distribution de l’eau potable aux zones affectés par les épidémies, du transport des produits de santé partout où besoin sera, de la mise en place d’un fonds d’urgence pour faire face aux premières interventions en cas d’épidémie et du financement du projet de construction du nouveau siège de l’ANSS. Le secteur privé a aussi, à travers une « déclaration d’engagement », lancé quelques appels à l’endroit des partenaires bi et multilatéraux.

« Conscients des défis et en notre qualité de membres du secteur privé, nous devons participer au développement socioéconomique à travers notre responsabilité sociétale. Pour ce faire, nous appelons : le secteur privé à la gestion des urgences sanitaires et au renforcement du système de santé en Guinée à travers un cadre structuré dénommé « Alliance pour la sécurité sanitaire en Guinée » ; le gouvernement, la société civile et les organisations professionnelles et le secteur privé à renforcer les mécanismes de collaboration avant une crise pour faciliter une réponse rapide et bien coordonnée; le secteur privé à réaliser des activités de levée de fonds intégrant les préoccupations en termes de responsabilité sociétale des entreprises et des compagnies membres de l’Alliance», a déclaré, entre autres, le porte-parole Abdoul Karim Diallo du secteur privé.

Pour sa part, le ministre de la Santé représenté à la cérémonie de clôture par son conseiller principal, Dr Mohamed Lamine Yansané s’est réjoui de l’engagement pris par le secteur privé. « Nous sommes convaincus que les conclusions de ce forum permettront de poser des bases solides d’un système pérenne de mobilisation des ressources endogènes basées sur le plan de mobilisation financière en faveur de la sécurité. Nous nous réjouissons de la déclaration d’engagement du secteur privé, lu au cours de ce forum », a-t-il déclaré.

La Représentante résidente de l’OIM, coordinatrice par intérim du système des Nations Unies, Fatou N’Diaye, a réaffirmé de son côté, l’accompagnement de son institution dans la gestion des crises sanitaires en Guinée.

« Le système des Nations Unies continuera à apporter un appui substantiel, coordonné et cohérent en faveur de la mise en place de l’Alliance pour la sécurité sanitaire en Guinée afin de mobiliser le secteur privé pour aider la Guinée à prévenir, détecter et répondre aux crises liées à la santé et à renforcer la sécurité sanitaire », a promis Mme. Diallo Fatou N’Diaye.

Il faut souligner qu’à l’issue de ce forum, une alliance pour la sécurité sanitaire sera créée en Guinée. Son rôle sera d’assurer la mise en oeuvre des projets financés pour appuyer le ministère de la Santé.

Organisé par le ministère de la Santé en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le système des Nations Unies, ce forum a pris fin par un dîner Gala au cours duquel des artistes comme Soul Bangs, la Sénégalaise Koumba Gawlo Seck et l’humoriste Sow Pédro, ont tenu en haleine les personnalités invitées au forum.