Mode : les parenthèses se referment sur la 5ème édition du FIMOG

avril 14, 2019 7:56

La 5ème édition du Festival international de la mode guinéenne (Fimog) a pris fin ce samedi 13 avril 2019, à Conakry. L’initiative est de la maison Alpha’O Fashion du jeune styliste Alpha Oumar Ly Bah, avec pour ambition de valoriser le textile guinéen et de l’exporter au-delà des frontières nationales.

Auréolée de plusieurs prestations, dont la finale du concours Top Model Guinée, la finale du concours Jeune créateur, ainsi que le défilé Haute couture qui ont été les grandes articulations du Festival, l’édition de cette année a été rehaussée de la présence de plusieurs spécialistes du secteur de la mode venus notamment du Bénin, du Ghana, du Mali, du Sénégal, de la France et des Etats-Unis.

Au terme des activités, Mlle Anissa Doumbouya a été désignée Top Model 2019. A suite, Bintou Condé élue Top Model Espoir. Le Prix spécial du jury a été décerné Sarata Bah. Ces deux dernières bénéficieront de plusieurs participations à des événements internationaux. Ce, grâce aux bons offices du béninois John Médard, promoteur de la mode à l’internationale, patron de John Médard Agency et initiateur du Festival de la mode et du mannequinat africain.

Quant au Prix du concours Jeune styliste du FIMOG 2019, il a été remporté pour la première fois par une fille, en la personne de Maf Sangaré. Elle doit bénéficier d’un stage de formation en France chez l’habilleur des Misses françaises, Jean Doucet. Il en sera de même pour l’heureux gagnant de l’édition 2017 du Festival international de la mode guinéenne.

Contacté par Alpha’O dans le cadre d’un partenariat, le styliste français de renommée internationale dit avoir tout de suite donné avis favorable, parce que sachant en effet que la mode est un secteur véritablement émergent en Afrique et qu’il y a énormément de créateurs qui ont des choses à exprimer.

« Je suis intimement convaincu que nous pourrons collaborer sur l’avenir, notamment avec cette jeune fille qui a gagné le concours à venir dans mes ateliers et travailler avec moi à Paris. Et la meilleure période serait décembre et janvier. Sinon, après, je travaille sur la clientèle privée », a-t-il indiqué tout en précisant qu’il a un autre secteur d’activité qui lié cette fois-ci aux compagnies aériennes.