Modernisation et extension du port de Conakry : les réalisations et intentions d’Alport

1055

Mardi 19 janvier 2021, dans un réceptif hôtelier de Conakry, Alport Conakry a convié les acteurs portuaires de la Guinée à une réunion d’information sur les nouvelles règles de gestion d’exploitation du port et sur le tarif 2021. Plusieurs invités de prestige dont le chef de cabinet du ministère des Transports, l’ambassadeur de la Turquie en Guinée, un représentant de l’ambassade de la Russie en Guinée,  la directrice générale du Port autonome de Conakry, le  le PDG du groupe SONOCO, étaient de la partie.

Durant cette soirée (de 17 heures à 20 heures), Alport a aussi fait le point sur les travaux d’extension et de modernisation du port de Conakry. Un port qu’il entend faire du port du futur en le transformant en un centre de transit de la sous-région. Les réalisations effectuées, celles en cours et celles à venir ont donc été exposées par des responsables d’Alport. Après ses expositions, les invités étaient unanimement d’accord sur la transformation en cours du port de Conakry.

« Quand on a confié la concession du port de Conakry à Albayrak (de qui relève Alport), le port était en ébullition – il faut bien que je le signale. Les gens n’avaient pas vu ce que le Président de la République a vu. Mais, tous ceux qui ont suivi cette projection ont compris que le Président de la République a une grande vision pour le bien-être du peuple de Guinée. Quand le projet sera fini, tous les Guinéens seront heureux… », a exprimé Cellou Garaya Diallo, directeur général de la marine marchande.

Une enveloppe de 500 millions USD

Au cours de cette rencontre, une vidéo a été projetée sur les mutations réalisées par Alport. En effet, avec une enveloppe financière de 500 millions de dollars, Alport modernise le port de Conakry avec la construction d’une pénétrante routière de 4 kilomètres, un parking poids lourds et un parking citernes d’une capacité de 2004 camions, 2375 mètres linéaires de nouveaux quais. Cent cinquante six (156) hectares de terre-pleins sont aussi gagnés sur la mer, alors que le port conventionnel est réhabilité, un terminal pétrolier de 200 mètres construit…

A la suite de la projection de la vidéo,  monsieur Ousmane Savané, le directeur commercial et d’exploitation de la société, a fait un exposé sur les nouvelles règles de gestion et d’exploitation du port, ainsi que sur le tarif portuaire de 2021. Ainsi, les nouvelles conditions liées aux services maritimes et les nouvelles conditions de la manutention ont été expliquées. « Conformément à la réglementation maritime internationale, l’accostage des navires est effectué par rapport à l’ordre d’arrivée des navires… Premier arrivé, premier servi […] Dans le cas de l’occupation inutile du quai, du fait de l’Armateur ou son agent consignataire, il sera appliqué une pénalité. Après le processus du transfert des surveillants de BMOP à Alport Conakry, le service de surveillance à bord des navires faisant escale au port de Conakry sera assuré par Alport Conakry. Après le processus du transfert des surveillants de BMOP à Alport Conakry, la surveillance des marchandises pendant la manutention au port de Conakry à l’exception de la bauxite, le clinker, l’alumine et les conteneurs, sera assurée par Alport Conakry », a dit Ousmane Savané sur les nouvelles conditions liées aux services maritimes.

Sur les nouvelles conditions de la manutention, il dira : « l’utilisation des grues de quai est obligatoire pour la manutention bord. L’utilisation des grues navires est soumise à l’autorisation préalable d’Alport Conakry. Dans le cadre de l’utilisation des grues du navire, les frais des opérateurs des grues d’Alport Conakry sont fixés à 0,35% Euro par tonne… Un tarif unique de manutention est facturé aux chargeurs ou réceptionnaires par Alport Conakry. S’il manque des camions pour charger le sous palan, la cargaison sera obligatoirement transférée dans la zone de stockage pour assurer le déchargement continu du navire…»

Selon Ousmane Savané, les travaux effectués feront du port de Conakry  l’un des plus grands de la sous-région et pendant la concession, Alport paiera une redevance de 350 millions de dollars  à l’État.

Le port du futur

« La société Alport Conakry du groupe Albayrak fait aujourd’hui ses preuves sur le terrain, dans le cadre de la modernisation du port de Conakry. D’abord par l’électrification, l’aménagement de parkings de stationnement des camions avec une pénétrante routière de 4 kilomètres, la rénovation de tous les quais du port et l’ouverture d’une cantine pour les travailleurs du port », témoignera la directrice générale du port de Conakry, Aïssata Aribot.

« Aidez-nous à faire du port de Conakry  le port du futur », lancera le directeur général d’Alport Conakry,  Mustapha Levent Adali, à l’endroit des Guinéens. Convaincu que  le port est primordial dans le développement économique d’un pays, il croit que le pays va faire une montée extraordinaire si Alport bénéficie du soutien des Guinéens. « Dès notre arrivée en tant que groupe Albayrak, on a commencé tout de suite à réhabiliter et moderniser le port de Conakry (…) Pour atteindre notre objectif, on a besoin du soutien de tous.  Je remercie tous les professionnels du port pour leur soutien et leur accompagnement », dira monsieur Mustapha Levent Adali qui a annoncé l’arrivée prochaine de trois grues et un remorqueur.