voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    30 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Moeurs -Kindia : Une fillette  de 8 ans violée par un trentenaire

    Le viol sur mineurs fait partie des préoccupations des populations de Kindia, une  préfecture de la basse guinée, en proie à l’insécurité. Le cas de cette  fillette âgée seulement de huit ans, victime de viol ce weekend, dans le quartier ferefou 2, par un trentenaire en rajoute à une longue liste de violences sexuelles dont des fillettes sont victimes dans la cité des agrumes.

    La victime malgré son jeune âge a pu expliquer les circonstances de son agression. Comme a pu le rapporter notre reporter. « Ma maman nous a dit d’aller jeter les ordures à côté de chez nous. Quand nous avons fini, nous en avons profité pour nous mettre à l’aise dans un vieux bâtiment. Soudain j’ai vu un type  rentré. Directement il a dit que je ne sors pas, d’enlever mon dessous. J’ai dit non, j’ai crié. Mais il m’a frappée, et a enlevé son pantalon pour me violer.

    Il a voulu ensuite fuir. Mais  un Monsieur l’a pris », témoigne Mafoudia Camara.

    Quant à Mohamed Sidibé, communément appelé « simbo », il est  revenu à son tour  sur les circonstances dans lesquelles il a pris le violeur de la fillette. « Je suis allé les surprendre comme vient de le dire l’enfant. Je suis rentré le trouver, en train de toucher la fille, quand je l’ai pris, il m’a pardonné de ne pas le déclarer, chose que j’ai refusée, parce que j’ai des filles aussi.

    Donc voilà comment nous sommes arrivés chez les parents de la fillette », a-t-il relaté.

    La maman de la victime, très choquée par l’acte qui est arrivé à sa fille, dit ne pas tolérer un tel crime. « Effectivement dès que j’ai été informée, aussitôt j’ai fait appel à son papa qui est directement venu, nous avons mis le jeune à la disposition des autorités.

    Ce que je vais dire aux autorités, c’est de nous aider à sanctionner le jeune, parce que j’ai plus de trois filles, si des choses comme cela continuent, c’est pas bon pour les enfants, imaginer une fillette violée à l’âge là, c’est fini pour elle, physiquement et psychologiquement, donc cela nous intrigue, qu’il serve de leçon aux autres », a plaidé Mariama Soumah.

    Il faut noter que  le présumé violeur  se trouve en ce moment à la gendarmerie départementale de Kindia.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE