Monde carcéral et COVID-19 : la Guinée sur le point de répondre à l’appel de l’ONU

0
660

L’appel des Nations Unies pour la protection des populations carcérales contre le COVID-19 semble avoir eu ses effets en Guinée. A l’image d’autres pays à travers monde, particulièrement en Afrique, les autorités guinéennes seraient dans des dispositions de répondre favorablement à la directive onusienne.

Pour rappel, la Haute commissaire aux droits de l’Homme des Nations Unies, Michelle Bachelet a demandé la semaine dernière que « des mesures urgentes » soient prises en faveur des populations carcérales par ces temps de pandémie. « Il est vital que les gouvernements prennent en compte la situation des personnes détenues dans leur plan d’action de crise, de manière à protéger les détenus, le personnel, les visiteurs et bien entendu l’ensemble de la société », déclare l’ex-présidente chilienne.

Cet appel a visiblement a eu des échos sur le continent, y compris chez les prisonniers politiques. C’est le cas au Niger ou l’opposant Hama Amadou a bénéficié d’une grâce présidentielle hier. Et l’idée serait en train de faire son petit bonhomme de chemin en Guinée.  En tout cas, c’est ce que nous avons appris du conseiller en charge de la communication au ministère en charge de la Justice.

Selon Sékou Keïta, « dès après la réception du courrier des Nations Unies, le ministre de la Justice a instruit le directeur national de l’administration pénitentiaire de mettre en place un comité qui travaille dans ce sens… »

Seulement, précise M. Keïta, «la liste doit être élaborée sur la base de critères objectifs. » Et d’ajouter : « cela doit être fait en toute objectivité… »

Côté politique, notamment à l’opposition, si la libération du député-maire de Kounsitel et celle d’un jeune membre du conseil national des jeunes de l’UFDG est une bonne nouvelle, l’attente reste entière. Pour le député et coordinateur actuel de la cellule de communication de l’UFDG, Ousmane Gaoual dit espérer que « les détenus politiques ne seront pas maintenus en prison, exposés au risque de contamination au COVID-19. »