Monde carcéral : vers la libération de plusieurs détenus pour cause du COVID-19 (Officiel)

0
578

Comme nous le révélions dans nos précédentes publications, le virus Corona a fait son apparition à la Maison centrale de Conakry depuis quelque trois semaines. Une malheureuse situation qui a occasionné le décès de trois pensionnaires des lieux, selon les autorités.

Dans un communiqué de la Cellule de communication du gouvernement signé du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, il est indiqué qu’il a été procédé à une visite d’évaluation du dispositif de lutte contre le Covid 19 à la Maison centrale de Conakry ce lundi 11 mai 2020. Avec pour but d’évaluer le dispositif mis en place pour la lutte contre le Covid 19 et les mesures à prendre pour le désengorgement des prisons en Guinée.

Selon le directeur général adjoint de l’Anss,  Bouna Yattassaye, des mesures de prévention, de contrôle et de prise en charge sont mises en place. Et que sur environ un millier de détenus, la situation se présente comme suit : 3 décès enregistrés parmi les 130 prisonniers testés sur lesquels on note 58 cas positifs.

A cela, s’ajoutent d’autres mesures, notamment le traitement des malades et l’isolement des contacts qui sont effectifs, selon le communiqué, avec le dépistage systématique du reste des détenus est prévu dans les 15 jours à venir, alors que le personnel médical pénitentiaire est renforcé par des agents des services de santé des armées et de la police.

Aussi, on y note que le site spécifique interne dédié à la lutte contre le Covid-19 installé et aménagé suivant les directives de l’OMS comprend trois box séparés pour respectivement personnel soignant, patients avec toutes les commodités (restauration et toilettes) avec une capacité d’accueil de 300 lits, soit 150 pour hommes et 150 pour femmes.

« La pandémie étant encore circonscrite à Conakry, le ministre de la Citoyenneté et de l’Unité nationale a souligné la nécessité et l’urgence de l’achèvement de ce dépistage pour permettre et faciliter au ministère de la Justice de prendre les mesures diligentes de désengorgement des prisons par des remises de peine et des mesures de grâce », lit-on entre autres lignes.