voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    30 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Morcellement des cimetières : le maire de Labé hausse le ton et menace

    C’est devenu une habitude de vendre ou d’acheter des domaines réservés dans la commune urbaine de Labé. Plus grave, même les cimetières ne sont plus épargnés par ces personnes prêtes à tout pour acquérir un lopin de terre. Le dernier cas en date est celui d’un particulier qui a voulu morceler le cimetière de Tata 1 qu’il estime être son héritage. Une situation qui a relancé le débat sur la vente des espaces publics en général et les cimetières en particulier.

    « Ce n’est pas que les cimetières. Plusieurs sites c’est-à-dire des zones réservées qui devraient revenir à la population ont été bradées. Lors de notre passation de service, on ne nous a pas situés sur les domaines de la commune afin qu’on essaye de les préserver dans les différents quartiers de notre juridiction administrative. Aujourd’hui faites le tour dans les 28 quartiers de Labé, il n’y a pas que ce quartier qui a un terrain de football digne du nom. Tout a été morcelé et vendu. En plus, les rivières et marigots sont également occupés par des maisons d’habitation », dénonce le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo.

    ‘’Aucun chef de quartier n’est désormais habilité à signer une attestation de cession’’ annonce le maire.

    « Il nous revient de revoir la situation de tous les cimetières de la commune en général afin d’avoir une situation claire et précise. Pour ce faire, nous avons convié tous les chefs de quartiers à une rencontre et actuellement, on travaille avec la justice pour régulariser les papiers. Aucun chef de quartier n’est désormais habilité à signer un papier de vente ou d’achat d’une parcelle sans passer par nous et la justice parce que les problèmes domaniaux nous fatiguent beaucoup » soutient-il.

    Plus loin, Mamadou Aliou Laly Diallo menace de récupérer tous les domaines de la commune. « Nous allons nous battre pour récupérer tout ce qui appartient à la commune pour faire les documents qui vont avec et garder au niveau de la mairie. Que ce soient les écoles, les cimetières car pratiquement tous les cimetières ont été morcelés. C’est le cas de Maleya et plein d’autres quartiers. Nous allons exiger et récupérer tous les domaines de la commune en commençant par les cimetières. On va tout reprendre et sécurisé pour le bien de tous. Comme ça après nous, cela va servir à tout le monde », rappelle-t-il.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE