Mort de Moussa Kanté, alias Barry à Bantounka/Ratoma : les précisions du gouvernement (communiqué)

0
662

Conakry, le 28 janvier 2020 – Dans la journée du Mardi 28 Janvier 2020, quelques actes de vandalismes, des troubles à l’ordre public, l’érection de barricades et l’incendie de quatre (4) voitures stationnées en bordure de route ont été enregistrés à Conakry.

A Tanènè Permanence dans la commune de Matoto un accident de circulation a été enregistré avec dégâts matériels suite aux déversements de l’huile de vidange sur la chaussée par des loubards.

Au carrefour Transit à Taouyah, un individu dont le signalement avait été donné, auteur de l’incendie des véhicules a été interpellé en possession d’un bidon d’essence.

A Simambossia, dans la commune de Ratoma, Mamadou Alpha DIALLO a été interpellé en possession d’une arme de guerre de type TT30 garnie de six munitions.

A l’intérieur du Pays, sur 33 préfectures, seules Coyah, Dubréka et Télimélé ont enregistré des troubles mineurs à l’ordre public qui n’ont pas affectés les activités socio-économiques.

NB : A Bantounka II dans la Commune de Ratoma, contrairement aux informations sur les réseaux sociaux, la mort de Mamadou Moussa KANTE, alias BARRY âgé de 20 ans a été enregistrée aux environs de 02 heures dans la nuit du Lundi au Mardi. L’individu a été signalé pour faits de Banditisme et d’agression sur les citoyens. Il est important de noter que le corps avait été initialement transporté à l’Hôpital Ignace Deen, où, conformément à la procédure les accompagnateurs ont été invités à remplir la fiche de renseignement désormais présente dans toutes les morgues. Les accompagnateurs ont refusé de se plier à cette formalité et ont préféré emmener le corps vers une destination inconnue.

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement