Mort d’un jeune à Kaporo: la Police décline toute responsabilité

0
909

Une descente musclée des forces de l’ordre a semé la panique au sein d’un groupe de jeunes présentés comme consommateurs du chanvre indien, au port artisanal de Kaporo. Dans sa tentative de prendre la fuite, un d’entre eux s’est jeté dans la mer et est décédé par suite de noyade. La scène s’est passée hier lundi 2 septembre 2019.

Une situation qui a provoqué la colère des jeunes du quartier. Ils ont érigé des barricades le long de la route depuis Nongo jusqu’à Kaporo, des heures durant. Joint au téléphone, le Directeur central de la Sécurité publique, par ailleurs porte-parole de la Police nationale  impute l’opération plutôt l’Office central de l’anti-drogue (OCAD) qu’à la Police. Le Contrôleur général de Police Mamadou Camara le dit entre ces lignes.

« Ce n’est pas la Police qui a opéré. C’est l’Office central de l’anti-drogue (OCAD) qui était en train de pourchasser les vendeurs et consommateurs du chanvre indien. Finalement, il y a un des fugitifs, ayant pris peur, au lieu de prendre la terre ferme, s’est jeté dans l’eau. Et ne sachant pas nager, il a rendu l’âme.

Sur la base des renseignements, c’est au niveau des débarcadères de Conakry que le chanvre indien, en grande quantité, débarque, en provenance des zones de production. Puisqu’ils savent que la circulation est ralentie au niveau de la route de Forécariah et de Kindia. Donc, ils empruntent la voie maritime. C’est sur la base de ces informations que l’OCAD a intenté une opération. Malheureusement, il y a eu mort d’homme », confie-t-il au bout du fil.