voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    31 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Mort par accident d’un citoyen à Siguiri : des jeunes paralysent le centre-ville

    Après la mort d’un jeune, ses amis ont semé le désordre dans la cité. Pour exprimer leur-ras-le-bol, ils ont fait des jets de pierres dans le centre-ville de Siguiri ce dimanche 21 mars 2020.

    Ces jeunes protestaient contre le décès d’un jeune du nom de Fodé Magassouba violemment percuté la nuit dernière par le véhicule d’un travailleur de la société Anglogold Ashanti de Guinée.

    C’est pourquoi ces jeunes ont caillassé  la délégation de la SAG venue présenter les condoléances.

    Joint sur place, Lamine Magassouba, un des manifestants, l’air surchauffé, témoigne sur les circonstances de la mort du jeune en question : « il (le défunt) était avec certains de ses amis à Teleladji, quand le véhicule qui appartient à un cadre de la SAG est venu. Ils étaient aussi là-bas au Check-point que les jeunes volontaires de Siguiri ont érigé pour sécuriser la ville. Le véhicule a forcé le barrage en coupant la corde qui servait de barrage.  C’est cette corde qui l’a pris au coup en le trimballant. Le véhicule ne s’est même pas arrêté, et ce matin,  la délégation n’a présenté qu’un sac de riz et une maigre somme. A quoi sert la vie humaine alors», s’interroge-t-il.

    Pour le moment, les forces de l’ordre sont venues pour rétablir l’ordre mais les jeunes campent sur leur position.

    Aucun bus de la SAG n’est visible au centre en ce moment. Et une rencontre est en cours au domicile du préfet, le Colonel Moussa Condé pour trouver une solution à cette situation.

    En attendant, aucun bilan n’est déclaré et les jeunes campaient sur leur position jusqu’au moment où nous quittions les lieux aux environs de 13 heures.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE