Mouvement syndical en Guinée : vers l’implosion de l’USTG?  

0
336

La crise qui secoue l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) version Abdoulaye Sow est loin de connaître son épilogue. Après son passage à Guineenews, c’est le tour du Secrétaire général de la Fédération Syndicale Autonome de la Téléphonie et Fournisseurs d’Internet (FESATEL), Abdoulaye Barry de dénoncer l’attitude du Secrétaire général de l’USTG.

A l’entame de l’entretien, Abdoulaye Barry a déclaré qu’ils ne sont pas contre la personne d’Abdoulaye Sow. Toutefois, il a fait savoir qu’ils sont opposés à la façon dont la centrale syndicale est gérée.

Plus loin, le leader syndical  a laissé entendre qu’il voudrait un véritable bureau de l’USTG qui va défendre les intérêts moraux et matériels des travailleurs. D’après lui, les deux tiers du bureau exécutif de l’USTG peuvent demander un congrès.

«Aujourd’hui, il y a trois fédérations importantes  qui composent l’USTG. Il y a la FESABAG, la FESATEL et le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG). Côté transport, son secrétaire général se trouve du camp l’USTG-Mamou. Sur les trois fédérations, s’il y a deux qui suspendent leurs activités, cela signifie tout. Personnellement,  je souhaite un congrès que j’appelle d’union de l’USTG qui va regrouper toutes les deux versions de l’USTG. Parce qu’il faut reconnaitre que l’USTG-Mamou aussi a ses adhérents», a-t-il souhaité.

Et de regretter: «cette division ne va pas arranger les travailleurs de la Guinée. La FESATEL est très jeune mais elle fait partie des travailleurs qui sont plus à l’aise en terme de traitement salarial. Ce qui est important, c’est l’amélioration des conditions de vie des travailleurs». Lisez la vidéo !