Nazim Sangaré : « Je participerai au prochain regroupement du Syli national…»

mai 1, 2018 7:16
0

Jusqu’à ce jour, seuls ses parents s’étaient exprimés sur le choix de carrière de leur fils. Il y a une dizaine de jours, ils s’étaient déplacés de l’Allemagne pour venir rencontrer le président de la Fédération Guinéenne de Football, Antonio Souaré et son vice-président, Amadou Diaby à Paris afin d’en savoir davantage sur l’intérêt que la Guinée porte à l’égard de leur fiston. Satisfaite des réponses à ces nombreuses pertinentes questions, la maman avait grandement ouvert la porte de son fils à la sélection nationale guinéenne. « Désormais, je suis convaincue qu’il sera bien entouré. Et s’il est heureux, je serais heureuse », avait-elle lâché avec le grand sourire.Né à Cologne, Nazim Sangaré (23 ans) qui joue depuis le début de cette saison à Antalyaspor, première division en Turquie, n’a jamais été si près du Syli national. L’arrière droit, capable aussi d’évoluer comme milieu droit, ne cache pas son envie de jouer pour la Guinée. « J’ai le passeport allemand, turque et je suis Guinéen de par mon père. Je dois dire que la Guinée est le premier pays à s’intéresser à moi de façon concrète même si la Turquie qui est le pays de ma mère, manifeste aussi de l’intérêt. Je suis très content, mes parents aussi. Je viendrai participer au prochain regroupement du Syli national à la fin du mois de mai pour voir comment ça se passe à l’interne. Honnêtement, je suis très motivé. À l’issue de ce stage, je prendrai ma décision. Je voudrais souligner que je n’ai pas l’intention de décevoir », a confié à Guinéenews© Nazim Sangaré.

« Ma maman m’a fait un bon retour après sa rencontre avec les responsables de la Fédération Guinéenne de Football à Paris. Elle m’a dit qu’elle a eu une très bonne discussion avec le président et le vice-président de la Fédération. Ça me rassure », déclare-t-il.

Formé au Borussia Mönchengladbach, puis passé par Fortuna Düsseldorf, Nazim Sangaré connait une saison un peu plus compliquée avec Antalyaspor qui lutte pour son maintien en Süper Lig. Le club de la ville d’Antalya qui a trois points d’avance sur le premier relégable, doit se battre jusqu’à la dernière journée pour éviter une descente en deuxième division.