Négociations sur les 8 millions des enseignants : voici les préalables du SLECG

août 27, 2018 8:32
0

Suspendues depuis le 4 mai, les négociations entre les commissions paritaires Syndicat et Gouvernement en vue de l’ouverture d’un couloir de négociations autour d’un salaire de 8 millions pour les enseignants, reprennent ce mercredi 29 août  au ministère de la Fonction Publique.

C’est l’Inspection Générale du Travail qui l’annonce à travers une correspondance adressée au Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) aile Aboubacar Soumah.

Dans l’émission Koloma-Débat de la radio nationale ce lundi 27 août, Mohamed Bangoura, le Chargé de la communication du Slecg a rappelé que lors de la dernière négociation, sa structure syndicale était partie avec des préalables et qui seront passés en revue avant de commencer la principale négociation.

Selon le syndicaliste, ces préalables gravitent, entre autres autour, de la réhabilitation des enseignants du supérieur ‘‘injustement’’ mutés pour fait de grève, la bancarisation des salaires des nouveaux enseignants et la dépolitisation de l’enseignement.

Dans cette intervention, le syndicaliste a laissé entendre que le SLECG a posé ses points comme préalables et qu’il reviendra à l’Etat de faire les siens dans le cadre de ces négociations portant sur les 8 millions de salaires réclamés.

D’ailleurs, une réunion a eu lieu ce lundi matin entre les Secrétaires généraux des communes de Conakry et des préfectures environnantes en vue d’harmoniser les idées et de parler d’une seule voie lors de la rencontre de ce mercredi 29 août.

Les acteurs de ces négociations sont sommés de s’entendre sur toute la ligne, au risque de porter un coup dur à l’ouverture des classes annoncée pour le mois de septembre qui s’annonce.