Neutralité de l’administration: Le gouverneur de Labé rappelle ses subordonnés à l’ordre

0
102

À sa sortie du bureau de vote sis au quartier Kouroula de la commune urbaine de Labé, Madifing Diané s’est brièvement prononcé sur le déroulement du scrutin dans sa juridiction. Le gouverneur de région a entre autres demandé  la neutralité des administrateurs territoriaux,  avant de restituer la procuration que les habitants de Labé lui auraient fait  parvenir par rapport au développement de cette région qui manque de tout, a constaté Guinéenews.

« je tiens à répéter qu’il est formellement interdit du point de vue droit et loi aux administrateurs territoriaux que nous sommes, de nous immiscer dans les questions politiques. Nous jouissons de nos droits citoyens, c’est ce que nous sommes en train de remplir. Mais nous n’avons aucun droit de nous immiscer dans les orientations politiques qui relèvent d’un autre domaine. Sur cette question, j’invite les administrateurs qui sont en marge de cette réalité de se replier et de rester sereins sur la question parce que ça ne s’inscrit pas dans leurs préoccupations »,  déclare Madifing Diané.

Pour ce qui est de la doléance des populations de Labé, le gouverneur de région demande au premier président qui sera élu pour cette quatrième république d’organiser la première fête de l’indépendance dans la région administrative de Labé qui a tant besoin d’un tel investissement pour redorer son blason.

« Cette population a des préoccupations. J’ai été consulté, je profite de cette belle journée pour exprimer sur ce dont j’ai été consulté par cette population. Elle vit dans de grands besoins. En leur nom et à mon nom personnel, en qualité de premier responsable de cette région, je demande respectueusement encore en leur nom et à mon nom au premier président qui sera élu pour cette quatrième république d’accepter, d’organiser pour cette population la première fête de cette quatrième république dans cette région» lance-t-il.

Madinfing Diané a tenu à insister là-dessus : « ça s’inscrit dans leur besoin ; ils me l’ont exprimé de façon ouverte. En profitant de cette belle journée et de cette circonstance historique, je me fais le devoir de restituer à la responsabilité du président qui sera élu pour cette quatrième république d’ accéder à cette doléance parce que ça s’inscrit dans leurs besoins» a-t-il conclu.

Si seulement si cet appel lancé aux administrateurs territoriaux à ne pas s’immiscer dans les opérations de vote était de bonne foi. Quand on sait que ce régime a réhabilité le système de parti Etat.