Non-respect du confinement partiel : 6 personnes interpellées dans une mosquée à Kankan

0
936

En dépit de la mesure de fermeture des  lieux de culte sur toute l’étendue du territoire national,  édictée par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, certains fidèles continuent de fréquenter les mosquées, mettant ainsi leur vie et celles de leurs proches en danger. C’est le cas à Kankan, où 6 fidèles musulmans dont 2 femmes ont été interpellés dans la nuit de ce mercredi 01 au jeudi 2 avril, pour avoir dérogé à cette règle, au quartier Bordo dans  la commune urbaine, a-t-on appris de source sécuritaire.

Arrivés au poste et au terme  de toutes les instructions, le commissaire central de la police a jugé bon de libérer les deux femmes.

Quant aux 4 autres prévenus, après avoir passé la nuit dans les geôles, ils ont été tous remis aux autorités religieuses de la place qui ont promis de se pencher sérieusement sur l’affaire, et que des sanctions disciplinaires seront prises à leur encontre.

« Nul n’ignore la gravité de cette pandémie qui a poussé les autorités à décider de cette fermeture des lieux cultes. Si des gens se hasardent à passer outre cette mesure, il nous revient de droit de répondre. Le commissariat a fait son boulot.  Maintenant que les détenus nous ont été livrés,   à notre tour en tant qu’autorité islamique, nous allons faire le nôtre », a déclaré El Hadj Antigou Kaba, quatrième Imam de la grande mosquée de Kankan et porte-parole des autorités religieuses de la place.

A en croire les services de sécurité, ces individus dont les identités sont protégées pour le moment, avaient pourtant  reçu des avertissements, avant de se faire prendre.