Norassoba-Siguiri : pas de session budgétaire, la mairie fermée par des conseillers frondeurs

435

Non contents de la gestion de l’actuel maire de la commune rurale de Norassoba, dans la préfecture de Siguiri, une partie des conseillers communaux ont décidé de fermer le bureau du maire ce samedi 20 février. Alors que celui s’apprêtait à ouvrir les travaux de la session budgétaire de la commune, a appris Guinéenews.

Joint par la rédaction locale de Guinéenews basée à Siguiri, Mamadi Magassouba, l’un des conseillers frondeurs, revient sur les griefs faits au maire Karifa Doumbouya : « depuis plusieurs mois, nous demandons un compte rendu financier de la gestion de cette commune. Mais, le maire n’a jamais voulu le faire. En plus, les fonds alloués à la commune dans le cadre du FODEL, sont très mal gérés. En plus, il attribue les projets aux groupements qu’il veut. C’est pourquoi nous avons dit fermement que nous ne voulons pas de son compte rendu. »

Pour sa part, le maire contesté de Norassoba, Karifa Doumbouya invoque un déficit d’information pour justifier ce malentendu avec une partie de ses conseillers : « c’est une partie du conseil communal qui est opposée à ma personne et qui s’est révoltée. Lors de la session budgétaire, ils n’ont pas compris que la mission est venue de Conakry pour le choix des groupements et que chaque groupement doit faire son projet. Sans rien chercher à comprendre, il y’a un groupe préparé qui est venu subitement fermé la porte de mon bureau. »

Toutefois, l’on doit rappeler que le calme est revenu et aucun blessé n’a été signalé et selon un conseiller, la clé de la Mairie a été remise au sous-préfet de Norassoba.

Par ailleurs, il est important de souligner que la fermeture des mairies est devenue monnaie courante à Siguiri pour peu qu’il y ait une petite contradiction entre le maire et ses conseillers.  Le dernier cas remonte au 26 janvier dernier lorsque des jeunes ont investi la commune urbaine de Siguiri tout en y paralysant toutes les activités.

Facebook Comments