Nouvelle Constitution : « C’est triste et dangereux », réagit Bah Oury

0
718

Longtemps accusé de vouloir remplacer la Constitution actuelle sur laquelle il a juré de respecter et de faire respecter deux fois, le président Alpha Condé s’est enfin prononcé. Il a décidé de la publication de la nouvelle Constitution afin de le vulgariser avant de la soumettre au référendum.

Une annonce qui prend de court les opposants au projet qui a multiplié les manifestations de rue ces derniers mois. A l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Fodé Oussou ne décroche pas son téléphone et Aliou Condé dit attendre la décision de la direction de son parti pour se prononcer car « c’est la réaction de la direction qui compte », pas la sienne.

Du côté du PADES, le numéro du Dr Ousmane Kaba reste fermé comme ceux de la plupart des opposants au projet de nouvelle Constitution.

Quant à Bah Oury, président de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), il veut d’abord lire le texte avant de se prononcer. Mais déjà, l’intention d’Alpha Condé de changer l’actuelle Constitution malgré les multiples dissuasions à travers les manifestations de rue, parait une décision dangereuse.

« La seule chose que je peux dire pour le moment c’est que c’est triste pour la Guinée, et c’est dangereux », a-t-il laissé entendre.