Nouvelle loi sur la CENI : le RPG et l’UFDG se taillent la part du lion

décembre 13, 2018 5:49

Le décret sur la recomposition et la mise en place de la nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante a été promulguée le 12 décembre par le président Alpha Condé.  Ce décret présidentiel qui signe la mort de l’ancienne CENI, est applaudi du côté du RPG et de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo. Et pour cause, ces deux partis sont les plus grands bénéficiaires de cette nouvelle commission. Ils se sont taillé la part du lion sur les 14 commissaires qui reviennent aux partis politiques.

Interrogés ce matin par nos confrères de la Radio Espace, les députés Amadou Damaro Camara du RPG et Ousmane Gaoual de l’UFDG n’ont pas caché leur satisfaction. « En politique, c’est une bataille de force au-delà du verbe. Les postes de commissaires reviennent aux partis majoritaires qui ont participé aux élections présidentielles de 2010, de 2015, aux législatives de 2015 et aux dernières communales. C’est une affaire des partis les plus représentatifs. On a évalué les partis sur le terrain. Et n’oublie pas qu’il y a environ 200 partis politiques en Guinée. Tous ces partis ne peuvent pas fournir des commissaires pour la CENI.  On verra après le cas des autres groupements politiques s’ils émergent lors des prochaines échéances », dira le président du groupe parlementaire RPG-Arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara.

Ousmane Gaoual ne dira pas le contraire. Il soutiendra que c’est ce qui a été voté à l’Assemblée Nationale. Ce n’est pas une invention de l’UFDG.  Les deux partis majoritaires auront des commissaires à la CENI. Pour lui, l’UFDG et le RPG représentent largement le peuple de Guinée. C’est la décision du parlement.

Voir : Decret-promulgation-loi-nouvelle-CENI