N’Zérékoré : Alpha Condé annonce la reprise dès l’année prochaine de l’exploitation des monts Nimba, Simandou et Zogota

0
357
Le président Alpha Condé à N’zerekore samedi 16 novembre 2019. Photo Alpha Oumar Baldé/Guinéenews

Ce samedi 16 novembre, les populations de N’Zérékoré étaient puissamment mobilisées à la place des Martyrs pour réserver un accueil chaleureux au président de la République Alpha Condé qui séjourné depuis hier vendredi.

Après la présentation des 10 noix de colas, symbole de l’hospitalité africaine, l’honneur est revenu au maire de commune urbaine de lire son discours de bienvenue. « Je remercie tout d’accord la disponibilité du chef de l’Etat et la réalisation des différentes actions dont, entre autres, la réhabilitation, le bitumage des routes, la desserte en eau et en électricité, la construction des barrages Kaléta, Souapiti et bientôt Amaria en sont des preuves. A cela, s’ajoute l’ANAFIC où les 15% des revenus miniers sont reversés aux collectivités… La population de N’Zérékoré soutient l’élaboration d’une nouvelle constitution. Elle est impatiente de lire ce projet. La « population dit oui et oui à la nouvelle constitution, allons au référendum ! En démocratie, rien n’est statistique tout est dynamique », a-t-il déclaré.

Prenant la parole, le représentant de la jeunesse de N’Zérékoré, Gilbert Goumou a affirmé : « les jours se succèdent mais ne se ressemblent pas… La Guinée est un pays qui sur la voie de l’émergence. L’agriculture, la pêche et l’élevage en sont des indicateurs. Nous soutenons vaillamment le projet de nouvelle constitution. La jeunesse de N’Zérékoré dit oui au projet de nouvelle constitution. »

« Nous sommes satisfaits de la prise en charge des femmes en grossesse et de la gratuité de la césarienne. Nous vous demandons de soumettre le projet de nouvelle constitution au vote référendaire. Nous, femmes de N’Zérékoré disons oui à la nouvelle constitution et oui au référendum. En plus, nous vous demandons de veiller à l’application des lois sur le genre dans la sphère administrative…», a plaidé  Thérèse Goumou, la représente des femmes.

Quant au représentant de la « Codenoc », Alhoussény Makanéra Kaké, il dira ceci : «…Pour un référendum, il faut une nouvelle constitution. La création de la Codenoc est venue de la motivation populaire en faveur d’une nouvelle constitution qui permettra politiquement de mettre fin aux accords politiques à chaque fois… Ce que les autres n’ont pas pu faire en 52 ans 3 mois, en 9 ans, le président Alpha Condé a fait plus 700 mégas. »

Pour sa part, le président Alpha Condé prenant la parole, a tout d’accord tenu à saluer les dirigeants de la Conedoc et les populations de Conakry pour leur mobilisation lors de son  retour au pays. Par la suite, il a présenté ses excuses aux populations de Kissidougou, Macenta et Guéckédou pour les rendez-vous manqués.

«Je suis venu pour rendre hommage à toute la population victime d’Ebola. Je pense à toute les forces vives qui veulent que notre pays avance. Le courage, la persévérance, l’union et la solidarité sont des qualités de nos peuples. Laissons le passé et regardons l’avenir. Je comprends vos impatiences qui sont d’ailleurs légitimes et qui sont liées à l’accès aux services sociaux de base notamment l’accès à l’eau et à l’électricité. A partir de l’année prochaine, les travaux reprendront sur les monts Nimba, Zogota et Simandou que nous avons donné à la SMB. Ce qui créera assez d’emplois avec le chemin de fer. En plus à partir de ce mois de décembre, nous lancerons un appel d’offres pour l’exploitation du cuivre et du cobalt de Lola… La Banque Mondiale vient de mettre à notre disposition 400 millions de dollars pour le développement de l’agriculture. La voix du peuple, c’est la voix de Dieu. Je ferais ce que le peuple de Guinée veut. Je félicite les jeunes et les femmes de N’Zérékoré. On n’a peur de personne, on n’a peur que de Dieu… Nous donnerons le drapeau d’un avenir radieux à la jeunesse… »