Nzérékoré: après huit ans au pouvoir, le bilan du président Alpha Condé est mitigé

décembre 30, 2018 12:15

Le président Alpha Condé a accédé au pouvoir en 2010, après une campagne ponctuée de grandes promesses électorales. Parmi elles, on peut noter le bitumage des voiries urbaines, la fourniture des services sociaux de base, la création de l’emploi, la construction d’édifices d’utilités publiques, l’autonomisation des femmes, la promotion de l’agriculture, etc.

Ces promesses électorales du candidat Alpha Condé variaient en fonction des préfectures de la région administrative de N’Zérékoré.

Ainsi, pour la préfecture de Yomou, il avait promis la construction d’un aéroport, d’un stade préfectoral et la route N’Zérékoré -Yomou.

Pour ce qui est de Gueckédou, l’opposant historique, dans sa campagne, avait promis l’électrification de la ville 24/24, le bitumage de la route des voiries urbaines  et Kissidougou-Gueckedou, la reconstruction du stade préfectoral, de la maison des jeunes et la relance de l’agriculture.

Quant à Lola, c’est l’emploi pour les jeunes et l’autonomisation des femmes. Tandis que Beyla et Macenta devaient bénéficier respectivement de la création de l’emploi pour les jeunes avec l’appui de Rio Tinto et de la construction du stade  préfectoral.

A l’image des villes citées ci-haut, pour la capitale régionale N’zérékoré, le président de la République avait tenu des promesses concernant l’emploi des jeunes, l’électrification de la ville, la fourniture d’eau, le bitumage de la voirie urbaine et le retour de l’ancien président du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), le capitaine Moussa Dadis Camara.

Après huit ans, le président Alpha Condé a réalisé, quand même, certaines promesses électorales. Parmi elles, on peut citer entre autres la construction du bloc administratif, le commissariat de police, la gendarmerie, la mairie et un hôtel de la ville (non équipé à ce jour), pour la ville de Yomou.

S’agissant de la ville de Gueckedou, il y a entre autres la construction du commissariat de police, la mairie, l’hôpital en construction, et le bitumage en cours de certaines voiries urbaines.

Lola et Beyla se réjouissent respectivement de la construction du bloc administratif, la gendarmerie et l’hôpital préfectoral et la construction du commissariat de Police et le bitumage de la route N’Zérékoré-Lola.

Pour sa part, Macenta a bénéficié pendant ces huit ans de règne de la rénovation de son bloc administratif.

Enfin, N’Zérékoré, avec l’organisation de la fête tournante, a pu bénéficier d’un bloc administratif, d’un commissariat de police, de la Gendarmerie, de la rénovation de la villa Syli, de la construction de l’Inspection régionale de l’éducation, la bibliothèque, le Centre de  Documentation Environnementale et la Direction régionale de l’enseignement technique.

Pour terminer, on retiendra qu’au-delà de toutes ces réalisations faites par l’actuel régime, il reste encore d’énormes défis à réaliser surtout en matière d’emploi, de fourniture d’eau et d’électricité.