N’Zérékoré: des femmes envahissent le TPI pour exiger la libération de leur président de district et le départ du Substitut du procureur

juillet 23, 2018 7:40
0

Les habitants du district de Niampara, dans la sous-préfecture de Samoé, située à moins d’une dizaine de kilomètres de la commune urbaine de N’Zérékoré, ont pris d’assaut ce lundi 23 juillet les locaux du tribunal de première instance. Composés essentiellement de femmes, ces manifestants exigeaient la libération de leur président de district, Élie Panzo, placé en garde à vue par les autorités judiciaires suite à une plainte contre lui pour ‘’abus d’autorité’’.

En effet, arrivée à la tête du district de Niampara, Elie Panzo aurait à l’époque obligé une dame de quitter son terrain pour, dit-on, l’aménagement d’un terrain de football  au bénéfice des jeunes de la localité. Furieuse, la jeune dame a porté plainte contre le président de district pour ‘’abus de pouvoir’’.

La manifestation de ce lundi, visait donc à soutenir Elie Panzo, le président du district de Niampara, interpellé puis mis en grade à vue.

Munies de pancartes, ces manifestantes ont passé toute la journée au TPI dans l’espoir de se retourner avec leur président de district. Cette pression exercée sur les autorités notamment le président de la délégation spéciale de N’Zérékoré à travers ces manifestations, n’y changera en rien.

Pour ces femmes, Elie Panzo est victime de la corruption qui mine la justice. C’est pourquoi elles demanderont le départ du Substitut du procureur de la République près le TPI de N’Zérékoré, Ousmane Sankhon…

Aux dernières nouvelles, les autorités administratives sont en conclave avec le Procureur en question pour la mise à leur disposition du président de district.