N’Zérékoré: échec des discussions entre les autorités et le FNDC

juin 18, 2019 8:33

La salle de réunion du gouvernorat de N’Zérékoré a servi de cadre à la tenue d’une importante réunion ce lundi 18 juin entre le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) et les autorités locales. Une rencontre qui a duré environ 5 heures d’horloge ( de 9h à 14 h, ndrl).

Cette réunion fait suite à l’appel à une nouvelle manifestation projetée par l’antenne locale du FNDC, prévue pour le jeudi 20 juin. Depuis, une série de démarches a été engagée par les différentes acteurs de la vie sociopolitique de N’Zérékoré à savoir, les responsables du cadre de concertation inter-religieux, le bureau de la coordination des sages et les autorités. Ceci, apprend-on, pour préserver la quiétude dans la cité.

Joint par Guinéenews ce soir, le porte-parole du FNDC à N’Zérékoré, Cécé Théa a  justifié l’échec de cette réunion par le fait que les autorités qui étaient autour de la table des négociations, n’inspiraient aucune confiance à leurs yeux. C’est pourquoi, dit-il, le FNDC exige pour toute reprise des discussions avec les autorités administratives, la présence des Représentants locaux du Haut-Commissariat des Droits de l’homme, des leaders religieux autour de la table.

Autres exigences des opposants à une nouvelle constitution, c’est entre autres, la libération sans condition de toutes les personnes arrêtées, le respect de la liberté de manifester par les autorités…

Du côté des autorités, aucun des interlocuteurs interrogés par Guinéenews n’a voulu commenter l’échec de ces pourparlers de ce mardi.

Il est à préciser qu’étaient présents à cette réunion au niveau de l’administration déconcentrée et décentralisée, le gouverneur de région, Mohamed Ismaël Traoré, le maire de la commune urbaine Moriba, Albert Délamou, le préfet Elhadji Sory Sanoh. Sans oublier le ministre de la Santé Dr Niankoye Édouard Lamah, Cécé Loua, l’ex-maire de N’Zérékoré et coordinateur régional de l’UFR…