N’Zérékoré : lancement du PASA2 pour renforcer le système de santé

0
4206

Le lancement régional du Projet d’appui au renforcement du système de santé (PASA2) a eu lieu le mercredi 27 novembre, au centre de formation professionnelle de N’Zérékoré. La cérémonie a été présidée par le gouverneur de région, Mohamed Ismaël TRAORE.

Le PASA2 vise à améliorer l’état de santé des mères et des enfants de moins de 5 ans dans les six préfectures de la région forestière et les préfectures de Kissidougou et Kérouané. Il est co-financé à hauteur de 26 350 000 d’euros par l’Union européenne (23 000 000 d’euros), l’Allemagne (2 350 000 d’euros) et la France (1 000 000 d’euros) et mis en œuvre par la GIZ et Expertise France.

« De notre côté, nous voulons témoigner de la détermination de notre agence à accompagner la Guinée dans le renforcement de son système de santé et en particulier en Guinée Forestière », a assuré le coordinateur du bureau Santé d’Expertise France, Dr Gnakoye FELEMOU qui a rappelé des projets menés depuis 2015 : « Les projets sur le renforcement des capacités des laboratoires TWIN 2H sur la prévention et le contrôle des infections au niveau des structures sanitaires et la mise en place d’un mécanisme d’alerte et de riposte aux épidémies les <<ERARE>> déployés dans les 8 régions du pays. Ce qui a permis la formation des ressources humaines, le renforcement du système d’information et de gouvernance sanitaire ».

Dans son intervention, le responsable du marché PSRF2, Dr HOLGER Till, a rappelé le contexte de la relance de la coopération sanitaire entre la Guinée et l’Allemagne. « La coopération guinéo – allemande, en matière de santé remonte aux années 1980. Elle a été relancée en 2015 avec le programme « santé de la reproduction et de la famille » qui a coïncidé avec Ebola. Ce qui a conduit de réajuster le programme. Car initialement prévu sur une période de 3 ans (2015-2017) au niveau des régions sanitaires de Faranah, Labé et Mamou, les régions de Kindia et N’Zérékore ont vu leur intégration », a-t-il indiqué.

Le PASA2 vient juste après le PASA1. Pour l’atteinte des objectifs de ce nouveau projet, la chargée de programme Santé à la Délégation de l’Union européenne, Dr VAN DAELE Diana a lancé un appel aux partenaires d’exécution GIZ et Expertise France. « Je demande aux partenaires de mise en œuvre qui sont la GIZ et l’Expertise France, de tirer les leçons des différentes rencontres du PASA 1, en vue de permettre au PASA 2, une mise en œuvre rapide et dans le respect des délais. Nous attirons surtout votre attention sur les données climatiques qui sont des difficultés naturelles susceptibles d’influencer les délais de livraison des chantiers », a-t-elle souligné.

Le Projet d’appui au renforcement du système de santé (PASA2) vient renforcer les efforts du gouvernement guinéen pour offrir des soins de qualité aux populations. Représentant le ministère de la Santé à la cérémonie de lancement, Sékou Ditinn Cissé s’est réjoui du lancement du PASA2.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire 2015-2024, la santé de la mère et de l’enfant constitue une priorité bien définie dans sa politique sanitaire. Ce grand programme de 26,35 millions d’euros dont l’exécution durera environ 3 ans permettra d’améliorer la santé de la population de la Guinée. Pour atteindre ses objectifs, le programme a intégré les volets ressources humaines, infrastructures et bonne gouvernance », a déclaré Sékou Ditinn CISSE.

Avant de lancer le Projet d’appui au renforcement du système de santé (PASA2), le gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré, Mohamed Ismaël TRAORE, a remercié le président Pr Alpha Condé, l’Union européenne, l’Allemagne et la France pour le choix porté sur sa région.