N’Zerekore : l’appel du FNDC fait des accrochages

0
848
L’appel du Front national pour la défense de la constitution à une résistance pour une modification de la constitution ce mardi 21 janvier 2020, a fait des accrochages entre jeunes et forces de l’ordre dans la commune urbaine de N’Zerekore, nous rapporte notre correspondant basé sur place.
En effet, malgré le déploiement des unités de la police et de la gendarmerie dans différents endroits de la commune urbaine de N’Zerekore, les jeunes des quartiers Gbangana, Scierie et Mohomou ont voulu défié l’autorité. A cet effet,  aux environ de 10 heures, des jeunes ont érigé des barricades  avec des jets de pierres au rond-point de Gbangana, à Mohomou  avant d’être dispersés par les unités mixtes de la police et de la gendarmerie.
Joint par notre rédaction, ce jeune manifestant qui à préfèré gardé l’anonymat s’exprime :  » Nous avons montré à la police et à la gendarmerie qu’on n’a pas peur et en plus, quel que soit le dispositif mis en place, on pourra manifester.  Cette manifestation montre que la jeunesse de N’Zerekore est opposée à toute modification de la constitution mais aussi de cette élection législative. C’est pourquoi d’ailleurs, il n’y aura pas de campagne ici ».
Pour le maire de la commune :  » c’est un sentiment de regret, c’est pour cette raison que j’appelle le FNDC, au plus haut niveau de venir au tour de la table. Personne ne gagne dans la confrontation. Il faut que la jeunesse de N’Zerekore comprenne le rôle qui lui est dévolu dans la culture d’une paix durable dans notre cité. En plus, c’est juste des velléités de certains groupuscules sinon dans l’ensemble tout va bien. Pour terminer, je demande à la population de vaquer à ses affaires car toutes les dispositions sont prises pour leur sécurité et cela en commun accord avec les autorités préfectorale et Régionale pour leur disponibilité et engagement à maintenir la paix. »
A noter que pour le moment aucun cas de blessés ni de dégâts n’a été signalé et la ville est relativement calme.
Au moment, nous mettons cet élément en ligne aucun membre du FNDC n’était joignable au téléphone.