N’Zérékoré: le budget prévisionnel de la mairie plafonné à près de 7 milliards GNF

0
1283

La salle de réunion de l’hôtel de ville de N’Zérékoré a servi de cadre à la clôture des travaux d’adoption du budget communal au titre de l’année 2019, le 02 mars.

Prenant la parole, le maire de la commune urbaine, Moriba Albert Délamou, entouré de ses cinq vice-maires, a tout d’abord remercié tous les participants avant d’interpeller  les vingt-deux chefs de quartier sur la nécessité d’augmenter les taxes afin de pouvoir faire face au développement de la commune. C’était en présence du Représentant de l’agence nationale de financement des collectivités (ANAFIC), des représentants des groupements de femmes et jeunes ainsi que des partenaires au développement.

A l’issue de ces travaux, le budget communal a été adopté à hauteur de  six milliards sept cents soixante-dix-neuf millions huit cents mille neuf cents soixante-trois francs guinéens (6 779 800 963 GNF) dont 4 416 622 000 seront versés par les revenus miniers à travers l’Agence Nationale pour le Financement des Communes (ANAFIC) conforment au code minier.

Pour combler le gap, le maire explique ceci: «nous avons revu toutes les taxes à la hausse. La location de la gare routière passe de 10 000 000 à 15 000 000 000 GNF par mois, les taxes sur les magasins d’Etat passent de 120 000 à 150 000 GNF par mois, la taxe du ticket dans les diffetents marchés passe de 200 à 500 GNF par jour, le ticket pour le taxi-moto passe de 500 à 1000 GNF par jour. »

A noter que les 35 conseillers présents sur les 41 que compte la mairie ont voté à l’unanimité ce présent budget dont les 60%  doivent être consacrés aux investissements contre 40% pour les dépenses de fonctionnement.