N’zerekore : le nouveau secrétaire général du SLECG appelle à une « marche pacifique »

décembre 21, 2018 12:35

L’école Nissi de Boma, dans la commune Urbaine de N’zérékore, a servi de cadre à l’assemblée générale du tout nouveau bureau préfectoral du SLECG, dirigé par le secrétaire général Célestin Soumaoro, ce jeudi 20 décembre.

En effet, après lecture des points inscrits à l’ordre du jour par Célestin Kéita Kolie, rapporteur de la de séance à savoir : information générale, dispositions pratiques à prendre pour la réussite de la marche pacifique et en fin divers, l’honneur est revenu au tout nouveau secrétaire général du SLECG, Célestin Soumaoro, qui d’entrée de jeu a tout d’abord remercié les enseignants pour leur « mobilisation massive ». Par la suite, il a fait lecture de la lettre numéro 75/BEN/SLECG/2018, en date du 18/12/2018, portant exclusion des sieurs Fayala Doumbaya, Mohamed Alkaly Fofana et Salifou Sylla, pour « violation des statuts et règlements intérieurs et suspension du mot d’ordre de grève ».

Il a martelé avec un ton imposant, que « la grève doit continuer », car selon Célestin, le gel des salaires pour deux mois ne peut jamais justifier la suspension de la grève. « Car à N’Zérékore dira t-il, le coût de la vie est moins cher et par conséquent nous habitants de la forêt ne connaissons pas la faim même sans salaire. »

Prenant la parole, Pépé Jérôme Haba, conseiller du bureau, a expliqué à l’assistance les démarches menées dans le cadre des préparatifs de la marche pacifique que le SLECG préfectoral, organisera avec les parents d’élèves le lundi 24 décembre 2018 de 8 heures à 11 heures 30. L’itinéraire prévu est le suivant : rond-point du gouvernorat, via le marché central avec pour point de chute la Direction Préfectorale de L’Education (DPE). Il a par la suite souligné que la lettre d’information pour la marche a été déjà déposée à la mairie le 19/12/2018, puis à la DPE.

Un appel téléphonique du secrétaire général Aboubacar Soumah, contribuera à rassurer les enseignants présents sur l’intérêt qu’ils ont à poursuivre la grève, car dira-t-il, le gouvernement a fait sortir sa dernière cartouche : le gel des salaires ». Avant de rassurer que « la victoire est très proche ! ».

Pour terminer M. Celestin Soumaoro, a appelé les enseignants de N’Zérékoré, à rester chez eux et à sortir massivement le lundi pour la marche pacifique.