N’Zérékoré : le président Alpha Condé promet un milliard GNF aux femmes et « des machines pour élever des poussins »

mai 14, 2018 8:00
0

Les femmes mutualistes de N’Zérékoré ont reçu le chef de l’Etat ce dimanche13 mai 2018, dans l’enceinte de la mairie où se trouve le siège de la MUFFA (Mutuelle financière des femmes africaines). Il leur a promis de les soutenir dans le cadre de leur autonomisation.

Puissamment mobilisées, ces femmes ont profité de cette occasion pour remercier le chef de l’Etat pour son appui aux groupements.
« C’est le lieu et le moment de vous exprimer toute notre satisfaction pour l’accompagnement dans notre localité d’une trentaine de groupements féminins menant des activités diverses (maraichage, élevage de volailles, saponification, extraction et commercialisation de l’huile de palme ou de palmiste, la commercialisation de produits divers) sous le parrainage réussi d’Afriland First Bank », s’est réjouie Watta Camara, administratrice générale de la MUFFA de N’Zérékoré.

En poursuivant, elle a aussi demandé une aide supplémentaire au président Alpha Condé, pour permettre à son institution d’élargir sa couverture au niveau des femmes.

« Nous sollicitons vivement un soutien financier significatif pour permettre à l’institution de couvrir les besoins d’affaire de plus 3000 femmes avant la fin 2018 » a-t-elle ajouté.

En réponse, le président Condé a félicité les femmes de N’Zérékoré pour leur engagement tout en promettant de continuer à les soutenir.

«Les femmes de N’Zérékoré ont montré vraiment qu’on doit les accompagner. Donc, je vais donner à la MUFFA de N’Zérékoré un milliard de francs guinéens. Ensuite on va demander à la mairie de les héberger provisoirement mais on va les aider à construire leur propre siège. Youmou n’est pas très grand mais les femmes ont cotisé 300 millions de francs guinéens.On va leur donner 300 millions aussi. Lola n’a pas fait beaucoup d’effort, il faut que les femmes de Lola fassent mieux, parce qu’elles n’ont cotisé que 200 millions. On va leur donner 200 millions pour les encourager. Encore une grande préfecture comme Gueckédou, les femmes n’ont cotisé que 100 millions, trois fois moins que Yomou qui est peu peuplé. On ne va leur donner aussi que 100 millions. Ça les apprendra à cotiser d’avantage. Je vais faire venir de Chine et du Brésil, des machines pour faire le savon, décortiquer le riz, et élever les poussins » a promis le président Alpha Condé.

Après cette rencontre, le chef de l’État s’est dirigé au CFP où il a procédé au lancement officiel de la journée nationale du paysan.