N’Zérékoré : Les forces de sécurité ont mis le grappin sur quatre présumés bandits 

0
778
Ce samedi 25 avril, au quartier Managbolé, des présumés  bandits de grand chemin ont été arrêtés par un détachement de la 4 ème région militaire de la Guinée.
En effet, en application de la décision instaurent l’Etat d’urgence sanitaire des patrouilles sont organisées par la 4 ème région militaire.  C’est dans cette dynamique qu’un groupe de présumés bandits a été mis au arrêts par les hommes de lieutenant Sidiki 2 Traoré, chef du détachement adjoint du camp. Il revient ici sur les circonstances de l’arrestation dudit groupe: « Vous savez depuis plusieurs jours nous faisons des patrouilles. C’est dans cette opération que nous avons mis mains sur ces bandits avec leurs receleurs. Nous les avons arrêtés avec un pistolet de fabrication traditionnelle, et plusieurs objets de valeurs qui sont entre autres : écran téléviseur, batterie, machine à coudre, téléphone, habits,… dans le quartier Managbolé« .
Interrogé par notre rédaction, Peoulé Koulemou, présumé voleur précise:  » j’étais avec mon ami c’est lui qui m’a dit de l’accompagner quelque part. C’est comme ça que je me suis retrouvé dans cette situation. Je reconnais avoir participé à cette opération mais l’arme n’est pas pour moi. C’est pour un ami mais il a fui. Nous étions au nombre de 4, à savoir Patrice Théa, Thérèse Lamah et Ivone Kolié ».
Aussitôt arrivés au camp Behanzin, les présumés bandits et les objet volés ont été mis à la disposition de l’équipe d’investigation du commissaire central de la police pour des enquêtes.
A noter que depuis l’instauration du couvre-feu, plusieurs citoyens sont victimes de vols dans les différents quartiers de la commune urbaine de N’Zérékoré.