N’zérékoré : L’opposition contre la manif programmée par le RPG pour soutenir le chef de l’Etat

avril 11, 2018 11:16
0

Pour apporter leur soutien après les crises sociopolitiques qui ont secoué récemment le pays, les différentes sections du parti présidentiel à N’zérékoré comptent organiser une manifestation au profit du chef de l’Etat dans ladite localité.

Les responsables locaux de l’opposition qui se sont réunis mercredi 11 avril 2018 autour de Papa Koly Kourouma, président du parti GRUP, ont dénoncé cette attitude des responsables du RPG avant de demander l’annulation de cette manifestation en vue.

« Notre rencontre portait sur plusieurs points notamment la manifestation que le RPG veut organiser à N’zérékoré pour dit-on, soutenir le président de la République. Nous avons donc pris contact avec toutes les autorités locales pour les alerter des enjeux de cette manifestation. Quand c’est l’opposition qui demande de manifester on dit toujours que N’zérékoré est une ville très sensible et que les manifestations peuvent déborder. Donc, pour cette même raison et notamment dans le cadre du maintien de la paix, nous demandons aux autorités d’interdire cette manifestation », nous a confiés Moïse Haba, coordinateur régional du parti Bloc Libéral au sortir de la rencontre.

Pour Foromo Kolamou, membre du bureau fédéral de l’UFDG, organiser une telle manifestation à l’heure actuelle peut causer des problèmes. Surtout dit-il, quand c’est organiser par le RPG-arc-en-ciel.

« On a compris que quand le RPG manifeste, il y a toujours des problèmes. Ils n’ont jamais manifesté sans qu’il n’y ait casse, des jets de pierres…c’est pourquoi, nous disons qu’il faut attendre la conclusion de la commission de suivi du dialogue politique pour faire quoique ce soit. Sinon, nous on serait les premiers à manifester parce que l’opposition a gagné les élections communales avec 22 sièges sur 41 », dit-il.

Du côté du parti présidentiel, l’on ne souhaite pas commenter cette sortie de l’opposition qu’on qualifie de « boutade ».

Il faut par ailleurs rappeler que ces responsables locaux de l’opposition comptent faire un bloc face au parti présidentiel pour le choix du futur maire de la commune. Depuis des semaines, des rencontrent se multiplient au siège du parti GRUP. Et, selon un des candidats aux dernières élections communales, les différents partis se sont mis d’accord pour unir leurs forces.