N’Zérékoré : qu’est-ce qui retient encore les ministres natifs de la ville, 20 jours après la visite présidentielle ?

0
629

Depuis la visite du président de la République à N’Zérékoré, les différents ministres natifs de la localité (Frédérick Loua, Colonel Rémy Lamah, Papa Koly Kourouma) continuent d’y séjourner, a constaté sur place Guinéenews. Aujourd’hui, cette présence est au cœur de tous les débats dans la cité de Zaly et chacun y va de son petit commentaire, a constaté sur place Guinéenews.

Pour tenter d’appréhender cette situation, notre rédaction a interrogé certains citoyens dont des administrateurs, des activistes du FNDC. A propos, Madamdou Malado Diaouné, membre de l’antenne locale du Front National pour la défense de la Constitution (FNDC) à N’Zérékoré, estime que cela est un ‘’non-événement’.

« La présence de ces ministres natifs de la région de N’Zérékoré, est un non-événement pour nous. Car, depuis que nous avons annoncé la prochaine marche du FNDC pour le 12 décembre prochain, ils sont paniqués. Aujourd’hui, ils sont conscients que le soutien à la nouvelle constitution ne passera pas ici à N’Zérékoré. Ces ministres sont en train de tenir des réunions, nous avons toutes les informations mais ce qui reste clair, ils ont complètement perdu le terrain. Aujourd’hui, la Forêt a compris que la nouvelle constitution n’est pas la solution aux problèmes de la Guinée », a déclaré ce membre du FNDC de N’Zérékoré.

Pour sa part, le Conseiller politique du Gouverneur de région, explique que ces ministres natifs de N’Zérékoré sont mis à contribution pour amener les populations à se faire enrôler. « Nous sommes en tournée pour sensibiliser la population sur la nécessité d’aller se faire recenser. Car, c’est un document précieux. Le gouverneur tien à ce que sa population soit recensée quelle que soit son bord politique », a tenté de justifier cette présence des ministres dans la zone, Siba Koné le conseiller politique du gouverneur de N’Zérékoré.

Sur la question, Foromou Goumou, un citoyen de la commune urbaine trouve normal que chaque ministre vienne chez soi et y reste aussi longtemps qu’il le voudra. D’ailleurs, il y trouve du plaisir.

Il est à préciser que toutes nos tentatives de joindre ces ministres concernés notamment celui des Pêches, Frédéric Loua ainsi que son homologue de la Santé, le colonel médecin Rémy Lamah, sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.

Sur la question d’une nouvelle constitution, les opinions sont partagées à N’Zérékoré. Toutefois il est important de souligner qu’à longueur, les appareils de sonorisation à bord des véhicules font le tour de la ville pour sensibiliser la population pour qu’elle accepte d’aller se faire enrôler dans le cadre des opérations de révisions des listes électorales.