N’Zérékoré: Retrospective sur les évènements ayant marqué 2019

0
1238
L’année 2019 tire à sa fin. La capitale de la Guinée Forestière a enregistré plusieurs événements saillants qui ont marqué sa vie sur les plans sécuritaire, économique, routier, éducatif, politique et social.
En effet, l’année 2019 a été riche en événements comme mentionné ci-haut.
Sur le plan de la sécurité : malgré la volonté affichée des autorités civiles et militaires, le vol à mains armées, le lynchage mais aussi la découverte de plusieurs corps sans vie dans différents endroits de la ville, ont été des actes qui ont retenu l’attention de la population forestière.
Au total plus d’une dizaine de corps retrouvés sans vie dont à date les enquêtes n’ont jamais révélé les présumés auteurs.
Sur le plan économique : la constante des prix des produits de grande consommation notamment le riz, le sucre, l’huile,….ont été saluée par la population. A cela s’ajoute la tenue de la journée du paysan qui était présidée par le président Alpha Condé. Elle a été marquée par l’exposition et la vente des différents produits.
A noter que malgré les promesses annoncées par le chef de l’Etat lors de cette journée en termes notamment la création « d’usines de transformation », les populations de la forêt n’ont encore rien vu de concret.
Sur le plan des infrastructures routières rien a encore bougé. Malgré la souffrance des populations de la forêt due à l’état de la nationale numéro 1, Kondembadou- Gueckedou, il n’y a encore pas de bonnes perspectives. Le bloquage des passagers durant plusieurs jours dû à la boue a laissé de mauvais souvenirs.
Cependant, force est de reconnaître des avancées significatives sur le butumage de la nationale Lola- côte d’ivoire en passant par la forêt de N’diré jusqu’à la frontière ivoirienne.
Au niveau local, la mairie à travers son plan de développement local, a enclenché des vastes travaux d’ouverture et de reprofilage des différentes artères principales de la commune urbaine en cette fin d’année 2019.
Sur le plan éducatif, malgré le taux record d’échecs enregistrés aux différents examens notamment au bac unique, il faut noter que la moyenne de la préfecture de N’Zerekore a dépassé la moyenne nationale. Qui, pour la plupart des observateurs, seraient causés par la grève du SLECG, dirigée à l’époque par « Fayala ».
Sur le plan politique, les marches du front national pour la défense de la constitution (FNDC) auront été les plus marquantes. Si la dernière marche n’avait pas fait de victime ni de dégâts matériels,  la première organisée au mois de juin aura été toute autre. Car elle avait enregistré un mort, plusieurs personnes blessées et des dégâts matériels considérables.
Sur le plan social. Contrairement aux années précédentes, en cette année 2019, la préfecture de N’Zerekore, n’a pas connu de violences inter-religieuses ou ethniques. Et ceux malgré certaines velléités. Le maintien de la cohésion sociale et la sauvegarde de la paix sociale tout au long de cette année a été  possible grâce à l’effort conjugué des responsables à tous les niveaux.