N’zérékoré : un étudiant tué et le domicile du Vice-recteur de l’université incendié

0
1093

En dépit de l’instauration par les autorités locales de N’Zérékoré- la grande agglomération du sud de la Guinée-du couvre-feu dans l’après-midi de la journée d’hier lundi, des scènes de violences et de pillages ont été enregistrées durant la nuit dernière dans certains quartiers de la commune urbaine. Dans la foulée de ces violences, un étudiant de l’université de N’Zérékoré a trouvé la mort et plusieurs arrestations ont été également signalées, nous rapportent des témoignages concordants. En attendant d’avoir bien sûr un bilan précis et officiel des autorités locales depuis la mise en place du couvre-feu.

« C’est dans la nuit du lundi à mardi 24 mars que Yacouba Bérété, étudiant en licence 3 du Génie environnement de l’université de N’Zérékoré, a été tué par balle au quartier Gonia. C’est au moment où les militaires cherchaient à disperser les manifestants que mon ami a reçu une balle mortelle… », confie Amara Konaté, un ami du défunt.

Par ailleurs, au quartier Gnè, c’est le domicile privé du Vice-recteur chargé de la recherche de l’université de N’Zérékoré, qui a été pillé par des jeunes manifestants.

Joint par notre rédaction, Dr Moné-Cè Marcelin Haba, témoigne : « on a pillé et brûlé ma concession. Je me demande ce qu’on me reproche. Car, je suis le parrain du RPG de Samoé, j’étais même là-bas le dimanche. J’appelle le gouvernement à l’aide parce que j’ai tout perdu avec ma famille. »

Pour l’heure il est difficile de se prononcer avec exactitude sur le bilan humain et matériel de ces violences qui se sont abattues sur la ville de N’Zérékoré depuis la tenue de ces élections législatives et référendaire contestées du dimanche 22 mars. Toutefois de nombreuses sources nous rapportent plusieurs cas d’interpellations tout au long de la nuit d’hier et de ce matin.