N’zérékoré : Un père de 6 enfants se donne la mort chez sa concubine

0
899

Dans la nuit du 11 juin, le quartier Gbanghana de la commune urbaine de N’zérékoré a  été le théâtre du  suicide d’un conducteur de taxi-moto, rapporte notre correspondant sur place.

Elisé Delamou, père de 6 enfants se serait donné la mort à travers un fusil de fabrication traditionnelle dans la nuit du mercredi, chez sa copine absente du lieu au moment des faits.

Interrogé sur les circonstances de ce suicide, le vice-président du quartier Niakoye Lucien Kpogomou précise « c’est très tôt le matin que mon chef de secteur, est parti me réveiller pour m’informer que Elisé s’est donné la mort dans la concession de notre sœur Seni Balamou. Aussi j’ai informé le maire qui est déjà là avec les autorités », a-t-il relaté.

A la question de savoir quelles seraient les raisons de cet acte notre interlocuteur répond, « il ne souffrait pas d’une quelconque maladie mentale. Ses amis, nous ont informés qu’il a conduit son taxi-moto jusqu’à 23h, avant de rentrer à la maison. Donc pour le moment, nous ignorons le motif de son homicide », a-t-il indiqué.

« Vous voyez le fusil est entre ses jambes et la main sur la gâchette, et il baigne dans le sang. Cet acte relance la problématique de la détention d’armes à feu dans la cité par nos citoyens. Pour l’heure nous ne connaissons pas les motifs de son actif, car il n’a pas laissé d’écrit. Le procureur est déjà informé c’est pour cette raison la croix rouge, la protection civile, le médecin légiste et la police sont là pour la suite de la procédure », dira le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré Moriba Albert Delamou.

Après l’autopsie du médecin légiste, le corps a été remis au quartier afin de procéder à son inhumation.

A noter que les homicides sont devenus très récurrents dans la capitale de la Guinée forestière ces derniers temps. Car depuis le début de l’année, ce sont plus de 6 cas qui ont enregistrés dans cette région.