N’Zérékoré: une rencontre de vulgarisation des pactes de non-agression et d’entente

0
910

Enseigner les pactes de non-agression signés entre les communautés de la région forestière, c’est l’objectif d’une rencontre qui s’est tenue ce mardi 29 mai dans la salle polyvalente du Centre de Formation Professionnelle (CFP) de N’Zérékoré, a constaté Guinéenews sur place.

C’est une initiative du Mouvement des Intellectuels et Cadres Catholiques de Guinée essentiellement consacrée au résultat de la recherche réalisée par l’association pour le développement communautaire sur les pactes de non-agression en région forestière.

Selon Mathieu Manamou, président de cette ONG, cette recherche a permis de découvrir des pactes  jusque là méconnus par les citoyens.

«Notre recherche nous a permis d’identifier sept pactes historiques scellés entre les différentes communautés de la région forestière. Notre travail avait trois objectifs spécifiques : identifier ces pactes scellés, les transcrire et ensuite les vulgariser. Rien ne sert de réaliser une étude qui vise un impact social et sociologique et garder les résultats dans le tiroir sans s’en servir.  Nous nous réjouissons du fait que ce soit la première présentation de ce genre », a ajouté M. Manamou.

Pour Fassou Emmanuel Sagno du mouvement des Intellectuels et Cadres Catholiques de Guinée, la vulgarisation de ces pactes de  non-agression et d’entente pourrait largement contribuer à la prévention et à la résolution des conflits.

«Cette rencontre vise à outiller les représentants des différentes communautés sur les pactes qui ont été scellés entre nos ancêtres. Que les représentants des communautés puissent connaître les contenus de ces pactes afin de les enseigner dans leurs communautés respectives. Ces pactes existent depuis longtemps mais nous ne les connaissons pas. Pourtant, ils ont contribué et peuvent contribuer à la consolidation de la cohésion sociale entre les communautés vivant en région forestière. Nous sommes sûrs que la présentation des résultats de ces recherches, la connaissance de ces pactes et de leurs contenus va davantage renforcer les liens d’amitié et de cohésion entre les communautés. Que chacun sache que le fait que nous vivons ensemble ne date pas d’aujourd’hui », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le président de la délégation spéciale de N’Zérékoré, Pé Mamady Bamy a remercié les initiateurs de la rencontre tout en invitant les représentants des communautés à mieux saisir les contenus de ces pactes.

«Pour la petite histoire, lorsque nous avons été agressés, c’est grâce aux pactes qui ont déjà existé au niveau de certaines de nos communautés, que N’Zérékoré a été épargnée. Sinon, à Macenta tout comme à Guéckédou, réellement les populations étaient éprouvées. Grâce donc au pacte entre les citoyens Manon de Guinée et ceux du Libéria, cette rébellion n’a pas touché N’Zérékoré », a rappelé Pé Mamady Bamy.

Il faut par ailleurs rappeler que cette initiative du Mouvement des Intellectuels et Cadres Catholiques de Guinée  a bénéficié de l’appui financier de la fondation OSIWA.