N’Zérékoré: vive tension dans la périphérie ce lundi avec 3 morts à la clé

0
881

Après les élections controversées du dimanche, qui ont été marquées par de violents heurts à N’Zérékoré, principale ville de la Guinée forestière, la psychose gagne de plus en plus la cité, où 3 personnes auraient péri lors des échauffourées de la veille, a-t-on appris de sources concordantes.

Concernant ce bilan macabre, le directeur de l’hôpital régional contacté par notre reporter a préféré donner sa langue au chat.  « Je  n’ai pas de bilan à vous fournir. Je vais faire le compte rendu à mon ministre. C’est lui qui doit communiquer », s’est-il contenté de dire.

Même si dans la ville le bilan de 3 voire 4 morts est devenu un secret de polichinelle.

A cela s’ajoute l’incendie de la cathédrale de l’église  protestante survenue  au quartier Belle vue, situé sur la nationale N’Zérékoré-Beyla.

Ce quartier avait connu de violents incidents lors des affrontements inter-communautaires de 2013, qui s’étaient soldés par plusieurs dizaine de morts. Le gouvernement n’avait trouvé pour seule alternative que l’envoi de Moussa Tiégboro Camara et Claude Pivi dans la ville, pour jouer les bons offices.