Octobre rose: MTN-Guinée sensibilise ses employées sur le cancer de sein

0
209

Mardi 29 octobre, au siège principal de MTN-Guinée, Dr Marie Henriette Yansané et Dr Kadiatou Bayo ont animé une conférence de sensibilisation sur le cancer du sein. Elles étaient nombreuses, ces employées de MTN qui ont suivi les explications des deux médecins. Des employés y ont également pris part.

Le cancer de sein, les facteurs qui le favorisent, les signes précoces, l’avantage de la détection précoce…Yansané et Bayo ont presque tout expliqué aux Yellow Women. La séance des questions-réponses a permis de combler celles ou ceux qui avaient des doutes ou des confusions sur la maladie. « Le cancer de sein est un véritable problème de santé public qui nous interpelle tous. C’est le combat de tous », a lancé Dr Marie Henriette Yansané. Elle a expliqué que le cancer de sein est évitable  à partir des méthodes simples de dépistage comme l’autopalpation, l’examen clinique et la mammographie. « Il faut aussi éviter les facteurs de risque comme la consommation excessive de graisse qui peut conduire à l’obésité, la faible consommation de fruits et légumes, la pollution environnementale…»,  a conseillé le médecin. En revanche, elle a indiqué qu’il y a des facteurs difficiles à éviter comme celui génétique et le taux élevé d’estrogène.

Depuis le 1er octobre, une campagne de dépistage permet aux femmes âgées de 25 à 35 ans de se faire dépister gratuitement à Conakry. Les médecins ont donc appelé les employées de MTN à profiter de cette dernière semaine de la campagne ( jeudi, vendredi, samedi)  pour se faire dépister.

Au sortir de cette conférence, Mariama Barry, employée de MTN, a reconnu qu’elle était très mal informée sur la maladie.  « J’ai compris qu’il est très important de faire le dépistage. Ça peut sauver une vie. Surtout que, selon les chiffres qu’elles ont présentés, le cancer de sein est très répandu en Guinée », a-t-elle ajouté.

Si MTN a pensé à organiser cette conférence, c’est parce que les employées sont au centre de ses préoccupations. C’est du moins les explications de Sylla M’mahawa, chargée de l’Employé et Expérience au sein de la direction des Ressources humaines. « Comme vous pouvez le savoir, le cancer de sein est devenu un problème de santé public. Il fallait alors  faire appel aux médecins pour expliquer à nos femmes les méthodes simples de dépistage », a-t-elle dit, avant d’exprimer sa satisfaction de la prestation des deux médecins.