Opération « journée ville morte » : Le marché Madina a grouillé de monde ce lundi

mai 14, 2018 6:58
0

L’opération « journée ville morte » lancée ce lundi 14 mai par l’opposition guinéenne n’a pas été suivie comme par le passé. En tout cas, c’est le constat que nous avons fait sur l’autoroute Fidel Castro, dans la commune de Dixinn, la route du Niger, sur la corniche Sud et au grand marché Madina.

Au niveau du marché Enta, aux environs de 9h, boutiques et magasins étaient ouverts. Au même moment, les magasins et au marché Matoto, du moins ceux qui sont sur l’autoroute, n’avaient pas ouvert. Mais ces derniers ont ouvert plus tard, dans la journée.

Si par le passé la circulation était un peu fluide, ce n’était pas le cas ce lundi. Car des embouteillages étaient observés un peu partout, notamment à Gbessia jusqu’à Madina.

Quand l’opposition demande à ses militants de rester à la maison, d’habitude, le marché Madina observe religieusement le mot d’ordre. Ce n’était pas le cas aujourd’hui. Le grand centre commercial Koumi avait ouvert. Les centres Faloullaye et Fatako également. Sur la route du Niger, il y avait des embouteillages jusqu’au carrefour Constantin.

A Dixinn Terrasse, jusqu’à la Minière, il y a du monde un peu partout et la circulation était normale aux environs de 11h-12h.

Pour certains observateurs, si le mot d’ordre de l’opposition n’a pas été suivi ce lundi, ce n’est parce que les opposants au régime d’Alpha Condé ont été lâchés par leurs militants, mais c’est plutôt à cause du mois de Ramadan qui débute probablement le 16 mai. Alors il était difficile pour beaucoup de rester à la maison alors qu’ils doivent préparer le début du mois de pénitence.