Orabank-Guinée: « humiliations », « affectations », « licenciements »… ça murmure contre le DG

août 7, 2019 12:37

En principe sur le départ, l’actuel directeur général d’Orabank-Guinée, Tété K. Mambo TETE-BENISSAN, ne laissera pas un bon souvenir pour tous les   employés de la banque. Ils sont nombreux, parmi les quelque 200 employés de cette banque primaire, à le voir partir maintenant. Mais leur souhait pourrait ne pas être réalisé en 2019. Venu en 2015 pour un mandat de deux ans, TETE-BENISSAN s’était vu reconduit. Cette année 2019, il est à la fin de son deuxième mandat. Selon nos dernières informations, le conseil d’administration ne lui a pas encore signifié son départ. Mais lui-même sait qu’il peut partir d’un moment à l’autre. D’ici là, c’est sa réputation qui est en jeu.

Il y a trois semaines, Guineenews a été contactée par un groupe d’employés de la banque pour lui faire part de leur inquiétude. Dans une note laissée à notre rédaction, ils expliquent que K.Mambo TETE BENISSAN se livre à longueur de journée à des « humiliations ». Il ne se limiterait pas là. On l’accuse d’avoir poussé certains cadres à la démission. Parmi ceux-ci, l’ancien directeur général par intérim et l’ancien directeur juridique. En ce qui le concerne, l’ancien directeur général adjoint aurait été affecté au Tchad.

Contacté par Guineenews, la FESABAG n’a pas été à mesure de confirmer ces accusations. « Il y a des rumeurs qui font état d’une telle situation, mais la FESABAG n’a pas été saisie officiellement. Je ne peux donc pas vous dire exactement ce qui se passe à Orabank », nous a indiqué Miguel Camara, secrétaire général de la FESABAG. «  Pour officiellement réagir sur la base des textes, on doit être saisi. On ne peut pas se fier aux rumeurs… Dans les banques, il est arrivé plusieurs fois que ces rumeurs soient contredites par les directions et les délégués syndicaux », a-t-il poursuivi.

Les  responsables syndicaux ne confirment pas les accusations. En revanche, des anciens employés d’Orabank soutiennent ces accusations. « Au-delà de tout ce qu’on peut reprocher au directeur général, je crois que ce sont les anciens alliés d’hier qui ne se comprennent pas aujourd’hui », a estimé un de ces anciens employés de la banque.

Rencontré par Guinéenews, Tété K. Mambo TETE-BENISSAN n’a pas voulu réagir à ces accusations. Du moins, en On…

Des employés d’Orabank accusés leurs représentants syndicaux actuels d’être d’être de mèche avec le directeur décrié et que les prochaines élections syndicales seront une occasion de changer les délégués actuels.