Orange Guinée au secours de l’école des aveugles et mal voyants du centre Sogué de Taouyah

0
403

La Fondation Orange Guinée a offert, ce vendredi 20 décembre 2019, des tablettes brailles pour les élèves aveugles et mal voyants du centre Sogué de Taouyah, dans la commune de Ratoma. Ce don vise à faciliter l’apprentissage des élèves dudit centre.

Fatogoma Aristide Sanon, Directeur général adjoint d’Orange Guinée explique l’objectif que vise la Fondation Orange Guinée en faisant ce geste : « Aujourd’hui nous sommes très heureux d’avoir obtenu ces tablettes brailles que nous allons mettre à votre disposition pour contribuer à l’éducation de qualité pour tous, particulièrement ceux qui sont plus vulnérables. C’est avec beaucoup d’émotions que nous procédons à ce geste certes modeste. Nous allons continuer dans cette dynamique pour essayer de vous apporter le plus de soutien possible. Au nom du Directeur général vous exprimer notre satisfaction d’avoir pu réaliser ce geste et que nous espérons servir à l’éducation des plus vulnérables d’entre nous. »

Dans son intervention, la Directrice du Centre Sogué de Taouyah, Delphine Senya Zoumanigui, a remercié la Fondation Orange Guinée pour le geste, avant d’espérer d’autres appuis, car son école éprouve d’énormes difficultés : « Si vous venez ce matin faire ce grand don, nous vous dirons merci. Notre souhait est que ce partenariat ne soit pas le dernier, mais plutôt le début d’un partenariat très fructueux. Malgré les résultats enregistrés, le centre rencontre des difficultés. Nous avons besoin de la formation des formateurs en pédagogie et en informatique, doter le centre en outils informatiques (ordinateurs, tablettes et imprimantes), le parrainage des élèves dans les collèges… La plupart des enfants qu’on a ici on des parents qui n’ont pas des moyens. Quand ils passent au collège, nous sommes obligés de chercher des partenariats pour leur prise en charge. »

Bobo Barry, est un étudiant mal voyant qui suit ses cours  à l’Institut supérieur des sciences de l’Education de Guinée (ISSEG). Il a exprimé les besoins du centre Sogué pour la qualification de l’éducation des enfants aveugles et mal voyants : « Nous exprimons d’autres souhaits en terme de recommandations. Il s’agit entre autres, le renforcement des capacités de cette école en écriture braille; la prise en charge effective sur la base du système de parrainage des jeunes aveugles et mal voyants qui poursuivent leurs études au secondaire et à l’université; de la fourniture d’aide technique qui permettra aux déficients visuels l’accès à l’internet à travers des smartphones et des ordinateurs dont ils disposent. »