Organisation des prochaines législatives : voici les préalables de l’UFDG

mars 23, 2019 5:51

Récemment, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Salifou Kébé, a annoncé la possibilité d’organiser les élections législatives dès ce premier trimestre de l’année en cours.

A l’occasion de l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le vice-président du parti, le Dr Fodé Oussou Fofana, a exigé l’épuration du fichier électoral avant la tenue des élections : «tout dernièrement, les partis politiques ont été invités à la CENI. Nous avons été très clairs. Il n’y a pas d’élections sans un l’existence d’un fichier propre. Il faut que le fichier soit audité. Il faut que tous les enfants, tous les doublons qui sont dans ce fichier soient sortis.»

Fodé Oussou fait de l’audit du fichier électoral la condition sine qua non de l’organisation des prochaines législatives : « Il n’y aura pas d’élections dans ce pays si le fichier n’est pas nettoyé, parce qu’il y a plus d’un million de fictifs dans ce fichier. Il faut qu’on les sorte. »

Si ce travail n’est pas fait, l’UFDG n’épargnera non plus ses propres représentants à l’organe de gestion des élections en Guinée : « il faut que la CENI travaille dans ce sens. Mais si elle dévie de ce chemin, on ne fera pas de différence entre les commissaires de l’opposition et ceux de la mouvance. Nous les mettrons dans la même assiette. »

Lire vidéo: