Orientation post bac : le conseil du DG de Total Guinée aux futurs bacheliers

avril 12, 2019 2:56

En marge du lancement de la 3ème édition du Forum de l’étudiant guinéen (FEG), le 10 avril 2019, le Directeur général de Total Guinée, Cheick Omar Diallo a partagé sa propre expérience aux étudiants. Cette intervention de M. Diallo intervient après un débat sur l’inadéquation entre les formations dans les institutions d’enseignement supérieur et le marché de l’emploi.

D’abord, le Directeur général de Total Guinée a fait savoir qu’il y a une double responsabilité au niveau du marché de l’emploi et de l’enseignement supérieur : « Si je parle de ma propre expérience, je pense qu’au niveau du monde du travail, au niveau de l’enseignement supérieur nous avons une double responsabilité. La première responsabilité c’est celle des entreprises et de l’Etat. La responsabilité des entreprises c’est d’embaucher. La responsabilité de l’Etat c’est de préparer les étudiants à être prêts pour ce monde du travail. La responsabilité des entreprises c’est de contribuer à cet essor. Et c’est une des raisons pour lesquelles Total est partenaire de cet événement. »

L’autre responsabilité, selon le patron de Total Guinée, c’est celle du bachelier qui doit choisir une filière qui peut lui offrir un emploi. Lui, qui voulait être un pilote d’avion de chasse, s’est finalement retrouvé dans la gestion des affaires, grâce aux conseils de quelqu’un : « […] Il y a ensuite une responsabilité autre. La responsabilité autre, c’est la vôtre. L’orientation, c’est vous étudiants qui la créez. Si vous me voyez devant vous, c’est que quelque part on m’a aidé à prendre la bonne décision en termes de formation. Je vais vous raconter une anecdote. Lorsque j’étais en classe de seconde, il fallait déjà faire les orientations, je voulais faire une orientation dans le domaine de l’armée, plus précisément dans le domaine de l’avion. Donc j’ai discuté et puis des gens m’ont dit si je veux piloter des avions de chasse. Ils m’ont demandé quel avion de chasse je vais piloter, où est-ce que j’ai vu un avion de chasse que je vais piloter. Et je me suis dit qu’effectivement il a raison. Il m’a dit qu’il me conseille plutôt de m’orienter dans le domaine de la gestion. Et c’est ce que j’ai fait. J’ai fait une classe préparatoire, j’ai fait une école de commerce, etc. Puis j’ai été recruté. »

Si l’affinité dans le recrutement est un facteur empêchant certains de trouver de l’emploi, M. Diallo pense plutôt à l’adéquation de la formation à l’emploi, mais surtout le niveau de formation pour l’emploi demandé.

« Contrairement à une affirmation, dit-il, je n’ai pas été recruté parce que mon père connaissait le directeur de l’entreprise. J’ai été recruté parce que ma formation et mon expérience première convenaient à l’entreprise. Et si je suis devant vous en tant Directeur général de Total, ce n’est pas parce que mon père est actionnaire majoritaire de Total. Ça se saurait de toutes les façons si c’était le cas. Si je le suis, c’est parce que quelque part on essaie de pousser les gens qui veulent réussir, les gens qui se donnent les moyens de réussir. Donc le message que je voudrais vous délivrer, c’est d’abord ne pas vous tromper dans votre orientation. Effectivement il ne faut pas aller chercher des formations qui débouchent sur zéro métier. Ensuite, il faut aller vers l’excellence. Vous savez, moi je suis directeur d’une entreprise. Je n’ai pas besoin de savoir si la personne est chinoise, coréenne, si elle est peule ou malinké. Ce n’est pas ça mon problème. Mon problème, c’est de savoir si cette personne peut bien faire le travail qu’on lui donne. Et si elle peut bien le faire, est-ce que c’est la meilleure pour ce travail-là. Donc le deuxième conseil que je vais vous donner c’est de rechercher l’excellence. »

Pour le Directeur général de Total Guinée, le droit au travail doit être créé par les apprenants eux-mêmes, car ils ont déjà le droit à l’éducation et au savoir : « Nous avons le devoir de vous aider à trouver du travail, mais pour vous trouver du travail n’est pas un droit. Le Droit, vous le créez vous-mêmes. Vous avez le droit à l’éducation, le droit au savoir. Mais le droit au travail, c’est à vous de le créer. Et vous pouvez le créer par deux façons. D’abord aller faire des demandes d’emploi. Mais dans ce cas aussi ne vous faites pas trop d’illusions. Le marché de l’emploi, tel qu’il est configuré aujourd’hui, ne permet pas de vous absorber tous. Ce n’est pas possible. La deuxième voie que vous avez, c’est d’aller vers la création d’entreprises. Et dans ce domaine, on peut tous y aller. Moi-même, quand j’ai fini mes études, j’ai créé ma propre entreprise. Certes, elle n’a pas prospéré, mais ces échecs m’ont permis de comprendre comment bien faire fonctionner une entreprise. »

Il faut préciser que Total Guinée est le sponsor diamant du Forum de l’étudiant guinéen (FEG) prévu du 17 au 19 avril 2019 au palais du peuple à Conakry.