Ottawa : Sit-in de jeunes guinéens devant les locaux de l’ambassade de Guinée, pour réclamer des passeports

août 28, 2019 3:07
C’est à la mi-journée du mardi 27 août 2019 qu’a eu lieu un rassemblement de jeunes guinéens (la plupart des étudiants) devant les locaux de l’ambassade de Guinée à Ottawa, Canada.
Contacté par Guineenews©, un des manifestants s’est exprimé en ces termes : « C’est à propos de la fabrication des passeports ici ; vous savez, les citoyens guinéens sont confrontés à des ennuis avec l’immigration à cause des passeports. Pour avoir un passeport, il faut aller jusqu’en Guinée, ce qui représente un coût très élevé du billet d’avion. Il y a aussi des difficultés pour obtenir des congés de travail. Les étudiants sont obligés d’étudier à temps plein et pendant l’été les gens travaillent c’est très difficile…»
Les images vidéos relayés par les manifestants dont Guineenews© a pu obtenir copies, montre des jeunes arborant quelques pancartes sommaires. Il y avait également la présence d’une unité de la GRC (Gendarmerie Royale du Canada) qui assurait la sécurité de la chancellerie.
Les manifestants qui scandaient le terme « passeport » en continu, n’ont pas eu de comportements violents. Un d’entre eux, s’exprimant devant une jeune dame canadienne qui filmait,  a lancé un appel au chef de l’Etat, afin que leur cause soit entendue.
Pour corroborer ces informations, Guineenews© s’est rapproché de l’ambassade en la personne du consul Monsieur Diabaté. Ce dernier, soucieux du respect de la hiérarchie, nous a invité à joindre le chargé d’Affaires monsieur Lounceny Condé, ce qui fût fait. « Oui en effet, des jeunes ressortissants guinéens sont venus exprimer leur souhait d’avoir des passeports, devant la chancellerie à Ottawa le mardi 27 août 2019. Ils ont affirmé avoir écrit plusieurs emails qui sont restés sans réponse. Nous leur avons informé du fait que l’email de l’ambassade avait été changé par l’ambassadeur bien avant. L’ambassade aurait préféré qu’un contact plus conforme soit établi avec elle en avance afin d’éviter d’en arriver là. Elle tient à rappeler qu’une mission d’enrôlement avait été dépêchée par le gouvernement en août 2017. Elle était composée de 5 personnes pour une durée de 1 mois au Canada. Soucieuse d’apporter un service consulaire à la hauteur, l’ambassade a été autorisée à prolonger la mission pour 2 mois supplémentaires, financés sur son budget de fonctionnement. C’est ainsi que tout le pays a été sillonné  dans un rayon de 4000 kilomètres pour soulager nos compatriotes, dont le nombre avoisine 15.000 personnes. La communication avait été faite à travers les associations locales mais aussi par voie de presse. Malheureusement, seulement 380 guinéens vivant au Canada se sont fait enrôler. En 3 semaines, les passeports des Guinéens étaient établis et le directeur national de la police guinéenne s’est déplacé jusqu’à Montréal pour acheminer le colis et me le remettre. Le ministère de la sécurité travaille sur la question. Un rapport circonstancié de l’ambassade sera adressé à l’autorité pour appréciation. Nous profitons de l’opportunité pour réaffirmer la vocation de l’ambassade de Guinée qui est celle d’être non seulement à l’écoute des Guinéens, mais aussi à leur service. Nous leur invitons à demeurer en contact fréquent avec les associations guinéennes locales, pour toutes fins utiles. », a déclaré le chargé d’affaires de l’ambassade de Guinée à Ottawa au téléphone de Guineenews©.
Cette manifestation traduit la forte demande de passeports par nos ressortissants à travers le monde. Cela nécessite sans doute que des efforts supplémentaires soient diligentés par le gouvernement afin d’assurer la continuité du service public consulaire en ce domaine, estiment les observateurs.