Ouaga : La transhumance et le commerce du bétail au cœur d’une réunion sous-régionale des Journalistes et communicateurs

avril 24, 2018 9:45
0

Les travaux de l’atelier régional organisé à l’intention des journalistes et communicateurs de l’Afrique de l’ouest et du Sahel sur la  transhumance et les enjeux liés au commerce du bétail, ont été lancés ce mardi 24 avril à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, a constaté sur place Guinéenews©.

Ce séminaire qui s’achèvera le 27 avril, vise à sensibiliser et à informer les 45 participants au pastoralisme et  sa contribution au développement  dans les régions d’Afrique de l’ouest et du Sahel, y compris les pays côtiers voisins à ces régions.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire exécutif adjoint du CILSS (Comité inter-état de lutte contre la sècheresse dans le Sahel), Lumumba Idi Issa a salué la tenue de cette rencontre des hommes de médias et des communicateurs dont il considère l’apport et le rôle déterminants dans la réussite de l’objectif assigné à cet atelier.

‘’Nous restons tous convaincus que la réussite de tout projet de développement nécessite votre implication. Dans l’atteinte de notre objectif, le  CILSS voudrait s’appuyer  sur le rôle déterminant  des journalistes ainsi que des communicateurs. L’activité qui nous réunit vous permettra de connaître le pastoralisme et sa contribution au développement dans toute la sous-région. Cependant,  nous espérons que les connaissances acquises ici vous aiderez dans vos débats, reportages et dans la diffusion des informations pour le bien-être’’, a déclaration le Secrétaire exécutif adjoint du CILSS.

Il faut par ailleurs souligner que le Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS) dont l’objectif est d’assurer dans les pays du Sahel l’amélioration de la santé animale et la gestion des ressources naturelles, la gestion des crise pastorale et la facilitation de l’accès au marché de bétail, est financé par la Banque Mondiale  à hauteur de 284 millions de dollars soit 150 milliards de FCFA pour une durée de six ans.

Le PRAPS comprend six pays (le Mali, le Burkina Faso, la Mauritanie, le Tchad, le Niger et le Sénégal.

Une dépêche de Mohamed Moro Sako depuis Ouagadougou, Burkina Faso pour Guinéenews©