Ousmane Gaoual : « Le chef de l’État vient de donner le ton du coup d’État constitutionnel »

0
816

« Cette action vient mettre fin au processus électoral engagé… »

A l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), c’est Ousmane Gaoual Diallo qui réagit le premier à l’annonce faite par le président de la République sur la nouvelle constitution. Joint au téléphone par Guineenews©, le député et coordinateur par intérim de la cellule de communication du principal parti de l’opposition dit « ne pas être surpris aussi ».

« La position de l’UFDG est connue. C’est une position rendue publique et affirmée. Elle s’inscrit dans le combat du front  national pour la défense de la constitution (FNDC) et à cet effet, on va se retrouver avec toutes les forces sociales regroupées au sein de cette entité pour décider de l’accélération de notre calendrier. Parce que le chef  de l’État vient de donner le ton du coup d’État constitutionnel qu’il envisage contre notre pays… »

Poursuivant, il dit pouvoir « rassurer les Guinéens que cela ne passera pas. »

« C’est à cet effet que nous les invitons à une mobilisation sans précédent et être à l’écoute du mot d’ordre qui va être donné par le FNDC… », a affirmé le député uninominal de l’UFDG.

Par ailleurs, il annonce à son tour : « Ce qui est sûr, c’est que cette action vient mettre fin au processus électoral engagé. Elle oblige chaque Guinéen à l’obligation constitutionnelle de défendre la constitution. »

Il précise par ailleurs que les responsables de l’UFDG qui étaient en réunion avec le président du parti rentré de l’étranger ce jeudi au petit matin  ont tardivement appris la nouvelle…

Nous y reviendrons.