« Outrage » au chef de l’Etat : Ibrahima Sory Camara placé sous mandat de dépôt

mars 23, 2018 11:44
0

Ibrahima Sory Camara, le propagandiste de l’opposition qui s’est rendu jeudi au PM3 de Matam, a été placé ce vendredi sous mandat de dépôt après une nuit de garde à vue. Hier jeudi, il a finalement répondu à la convocation de la direction des investigations judiciaires du haut commandement de la gendarmerie nationale qui, instruit par le Procureur de la République près le tribunal de Mafanco, devait l’interpeller et l’auditionner sur les faits mis à sa charge.

Ibrahima Sory Camara est poursuivi pour les faits d’injures, d’outrages et de diffamations envers le chef de l’Etat et son procès pourrait démarrer ce lundi 26 mars.
Dans des déclarations publiées sur les réseaux, Ibrahima Sory aurait soutenu qu’«une réunion s’est tenue à Sekhoutoureya sous la présidence du chef de l’Etat au cours de laquelle, il a été décidé de recruter des loubards moyennant de fortes sommes pour s’attaquer aux six 6 grands marchés de Conakry l’effet de piller les biens des citoyens.»

Le Procureur indique aussi que le propagandiste de l’opposition a déclaré être en possession des preuves notamment les éléments sonores, les noms et numéros de téléphone des participants qu’il était prêt à livrer à l’opinion nationale le lendemain. « Dans le même discours Ibrahima Sory Camara a tenu des propos injurieux, diffamatoires et vexatoires à l’endroit du chef de l’Etat », a également indiqué le communiqué du procureur publié en début de semaine.