Ouverture des frontières guinéo-léonaises : Que dit l’ancien président de l’INIDH Mamadi Kaba?

532

Les frontières guinéo-léonaises seront rouvertes ce jeudi 18 février 2021 après plusieurs mois de fermeture. Si la nouvelle a été bien accueillie par les deux populations, l’ancien président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH), Mamadi Kaba a souhaité «que les conditions qui ont permis ce changement puissent être réunies pour que les frontières guinéennes avec tous les pays voisins soient rouvertes et qu’il y ait un climat de confiance et de collaboration sincère».

Au téléphone de Guinéenews, le président de la section de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), Mamadi Kaba a indiqué que le développement, la sécurité et plein d’autres choses ne peuvent jamais être gérées par un seul État. «Pour lui, si vous n’avez pas de bons rapports avec vos voisins, vous ne pouvez jamais vous sentir en sécurité quels que soient les moyens que vous avez», a-t-il rappelé.

Dans la même logique, il a déclaré que les voisins ont un rôle capital à jouer dans la sécurité de tous les pays. «Je souhaite que la Guinée fasse beaucoup d’efforts pour parvenir à une situation normale avec tous les voisins.  J’invite le gouvernement à travailler d’arrache pied pour normaliser ses relations avec tous les pays voisins. Parce que nous avons beaucoup de menaces notamment la Covid-19, Ebola et autres qui peuvent avoir un impact sérieux sur notre sécurité et notre stabilité. C’est pourquoi, il est important de régler au plus vite ce qui peut être afin qu’ensemble, avec les voisin de la CEDEAO et avec les amis de l’Union Africaine. Nous travaillons à assurer la sécurité de nos Etat et de nos populations», a-t-il expliqué

Facebook Comments