Papa Koly aux opposants à une nouvelle constitution : « ce sont des ennemis de la démocratie »

0
329

«Ceux qui descendront dans les rues pour protester contre le projet d’une nouvelle constitution sont des ennemis de la démocratie. »

Tels sont les propos tenus le lundi 17 juin par le ministre d’Etat, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Papa Koly Kourouma lors de la cérémonie de pose de la première pierre du chantier de construction du bloc administration de la mairie de Diécké.

Dans son discours de bienvenue, le maire de la commune rurale de Diécké a, au nom de sa population, exprimé son soutien au projet d’une nouvelle constitution et a invité la population à adhérer à cette initiative, a expliqué le colonel Nian Kémon Bohamy.

Quant au ministre d’Etat chargé de l’Hydraulique et de l’Assainissement a exhorté la population de Diécké à adhérer à l’idée de ce projet d’une nouvelle constitution. Dans son intervention, le ministre Papa Koly a laissé entendre que rien ne pourra empêcher le président de la République à se prononcer sur une nouvelle constitution. Car, soutient-il, il appartient au ‘’peuple souverain’’ de dire oui ou non. D’après lui, tout se passe dans les urnes avant de qualifier les personnes qui manifesteront dans les rues contre ce projet d’une nouvelle constitution d’«ennemis de la démocratie.»

Faut-il rappeler que cette délégation gouvernementale était composée outre, le ministre de l’Hydraulique, du ministre d’Etat, ministre de la Santé, Dr Niankoye Lamah, du ministre de la Pêche et de l’Economie Maritime Fréderic Loua, de Mme. Kourouma, Hadja Christine Sagno, présidente du conseil d’Administration de l’ANAFIC, de Sékou Traoré, le chef de service régional de l’ANAFIC.